Główna Mon chien s'ennuie : Mieux le comprendre et le stimuler

Mon chien s'ennuie : Mieux le comprendre et le stimuler

,
0 / 0
Jak bardzo podobała Ci się ta książka?
Jaka jest jakość pobranego pliku?
Pobierz książkę, aby ocenić jej jakość
Jaka jest jakość pobranych plików?
Rok:
2015
Wydawnictwo:
Eyrolles
Język:
french
Strony:
179 / 192
ISBN 10:
2212561857
ISBN 13:
9782212561852
Plik:
PDF, 13.64 MB
Ściągnij (pdf, 13.64 MB)
Conversion to is in progress
Conversion to is failed
0 comments
 

Aby opublikować recenzję, zaloguj się lub zarejestruj się
Możesz zostawić recenzję książki i podzielić się swoimi doświadczeniami. Inni czytelnicy będą zainteresowani Twoją opinią na temat przeczytanych książek. Niezależnie od tego, czy książka ci się podoba, czy nie, jeśli powiesz im szczerze i szczegółowo, ludzie będą mogli znaleźć dla siebie nowe książki, które ich zainteresują.
Beaumont-Graff

MON CHIEN

S'ENNUIE

MONVÉT
DE POCHE

EYROLLES

MON CHIEN

S'ENNUIE
Votre chien aboie en votre absence ?
Il saccage votre appartement, a déjà
fugué et plonge dans une profonde
détresse lorsque vous quittez votre
domicile ? Vous ne savez comment
consoler votre chiot qui pleure le soir?
~dlth Beaumont-Graff et Nicolas Massai, vétérinaires
comportementalistes, décryptent les signes d'ennui
de votre chien et vous livrent les clés pour le rendre
autonome. Vous saurez comment :

Préparer un ni d rassurant p our votre chi ot
• Prévenir les bêtises. destructions et fugues de
votre chien
Lui permettre de rester seul sans anxiété ni tristesse
Développer des activités riches avec lui
Lui aménager une retraite heureuse

!!
MO NVÉT :
DE POCHE

il

www.edlllon1·eyrolle1.com ~!

Mon chien s'ennuie
Mieux le comprendre et le stimuler

Group• Eyrolle.

61, bd Saint-Ge-rmain
7S240 Paris Cedex OS
www.ed i ti om~yTo lles.com

Les vét érinaires comportementalistes Édith Beaumont-Graff
et Nicolas Massai sont les d irecteurs de collection
de .. Mon vêtod-e pocM,..

Maquette et mise en pages : Florian Hue

En :application de la loi du 11 mars 19S7, il est interdit de reproduire intêgraleme1't ou partiellement le présent ouvr • • sur quelque support que ce soit.
sans autorisation de l'éditeur ou du Cent r~ français d 'explo itation du droit de
copie, 20, rue des Grands-Augustins, 7SOOO Paris.

o Groupe Eyrolle., 201S
IS8N : 978-2-212-S618S-2

Édith Beaumont-Graff
Nicolas Massai

Mon chien
s'ennuie
Mieux le comprendre
et le stimuler

EYROLLES

... Table des matières ...

. . . Introduction . . . ................................................ 1

Chapitre 1
Mon chiot s'ennuie dès qu'il est seul........................... 11
Il pleure la nui'---------------------------------------------12

Quesepasse-t-U?.•....•....•....•....•....••...•....•...•....•....•....•....•....•....•....•14
Un sentiment de détresse natureL __________________________ 14
Un chiot dominant ?.______________________________________ J 6

Ane pa; sfaire ...•....•....•....•....•....•....••...•....•...•....•....•....•....•....•....•..... 19
Ce qui marche ..•....•....•....•....•....•....••...•....•...•....•....•....•....•....•....•....22
Quand consulter ?·---------------------------------------- 29

Chapitre 2
Il s'ennuie de sa maitresse.......................................... 31
Une relation fusionnelle ___________________________________.32

Quese passe+U?.•....•....•....•....•....••...•....•...•....•....•....•....•....•....•.... 34
Créer un nouveau lien dattachemenL _____________________ 34
Le détachement par les maîtres. ___________________________ 35
Loin des yeux: panique '-----------------------------------·37

Ane pas faire ...•....•....•....•....•....•....••...•....•...•....•....•....•....•....•....•.... 38
Ce qui marche ..................................................................................41
Quand consulter ?·----------------------------------------48

V

Mon chien s'ennuie

Chapitre 3
Mon chien aboie en mon absence.............................. 51
Pas de répit avec Zap '------------------------------------· 52

(lue se passe-t-il? ····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-· 54
L'.hyperactivité: une maladie ·------------------------------·55
Zap et ses maîtres en souffrance--------------------------· 59
Que devient un jeune chien hyperactif ? ____________________ 60

Ane pas faire ·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-·· 61
Ce qui marche·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-· 65
Que pe ut-on <>pprendre à son chien gti!.ce au jeu ?._ _______ 66
Quand consulter ?----------------------------------------· 70

Chapitre 4
Mon chien ne peut pas se passer de moi !............... 73
Joker ne s'anime qtlavec son maît re '----------------------- 74

(lue se passe-t-il? ····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-··76

Une lecture anthropomorphique ___________________________ -76
Des expériences traumatisantes ____________________________ i'8

Ane pas faire ·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-··79
Ce qui marche·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····-· 83
Quand consulter ?_________________________________________

go

Chapitre 5
Mon chien trompe son ennui en détruisant !........... 93
Un chien en détresse ou... en colère ? ---------------------· 94

f}ue se passe·t-il? ........................................................................... 95
l.'.univers structuré des chiens__ _____________________________ 96
Quand le chien devient-il « adulte revendicateur

VI

l>

? ________ 97

Table des matières

Comment s'exprime+ il ? _________________________________ 99

Ane pas fa ire ···-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-··· 1O1
Ce qui marche··-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 105
Le fnmchissement des portes --------------------------· 107

Restez ferme ·----------------- --------------------------.1 09
Quand consulter ?·---------------------------------------- 114

Chapitre 6
Il s'ennuie alors il va voir ailleurs ............................... 117
Il part parce qtlil s'ennuie à la maison ______________________ 118

Quese passe+U? ·-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 120
La culpabilité des maîtres. ________________________________ .120
La fugue : motif d'abandon. ________________________________ 121
L'attraction de rextérieur __________________________________ .122

Ane pasfaire ···-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 123
Ce qui marche··-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 129
EncouT!lger s on retour __________________________________ .134

Quand consulter ?._______________________________________ .1 36

Chapitre 7
Mon chien s'ennuie de son compagnon ................. 139
Surmonter le deuiL ______________________________________ .140

Quesepasse+U?·-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 142
Peur et attachement._ ____________________________________ .142

Modifi cations brutales des rituels. _________________________ .143
Dépression·----------------------------------------------.144

Ane pasfaire ···-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 146
Ce qui marche··-····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·· 150
Quand consulter ?._______________________________________ .156

VII

Mon chien s'ennuie

Chapitre 8
Il s'ennuie depuis qu'il ne travaille plus.................. 159
La retraite, une transition difficile ·--------------------------160

(lue se passe-t-il ?····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····- 16 1
La résignation. ____________________________________________ 163
Inactivité vs dépression 1---------------------------------- 164

Anepas faire ·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-····· 16 5
Ce qui marche·····-····-····-····-····-····-····-····-···-····-····-····-····-····-····-·····16 9
Comment interrompre une carrière 1 ------------------- 170

Travail sur les rituels de départ · ------------------------173
Comment réagir san s p tmir 1 ---------------------------175

Quand consulter ?---------------------------------------- 177

. . . Conclusion . . ...............................................179

VIII

... introduction ...

Procès et éloge de l'ennui
Solitude, manque d'exercice, manque d'activités ou de
distractions, vous redoutez que votre chien s'ennuie.
Clubs de race, revues spécialisées, forums internet,
agents de la protection animale et conseilleurs de
tout poil alimentent cette crainte. Votre chien gémit
la nuit, fugue, aboie, saccage tout sur son passage en
votre absence: vous en êtes certain, il s'ennuie. Mais
s'agit-il bien de cela?
Dans notre culture, l'inactivité est synonyme de faiblesse ou d'échec. Ne concevant pas notre vie sans
stimulation permanente, nous projetons cette conception sur le chien.
Pourtant, il n'a pas ce besoin permanent d'activité- et
nous non plus d'ailleurs! Ne culpabilisez pas de ne
pas distraire votre chien en permanence. I:ennui est
une notion très relative. Ce qui paraît être de l'ennui à
l'hyperoccupé est souvent du temps normal !
Notre culture et notre rythme de vie influencent notre
regard. S'occuper de son chien et l'occuper sont des
concepts récents liés à la place que nous accordons
à nos animaux dans nos vies. Tel l'animateur d'un
centre de loisirs, le maître peut • meubler » le temps
de son chien avec des occupations toutes plus perti-

1

Mon chien s'ennuie

nentes les unes que les autres, surtout s'il est lui-même
disponible. Il doit cependant prévoir de larges plages
inoccupées !

Les besoins essentiels du chien
Les images publicitaires nourrissent une vision fantasmée du chien parfaitement heureux, au corps
musclé et au poil brillant, bondissant dans les hautes
herbes. Voilà de quoi culpabiliser le maître soucieux
de bien faire et déjà malheureux de le promener en
laisse. Le bonheur et le bien-être du chien ne se résument pas aux courses libres dans la campagne, oreilles
au vent, même s'il adore ça.
Un groupe

Le chien n'est pas une espèce solitaire. Il est génétiquement programmé pour vivre en groupe: il a
besoin de relations et de contacts, au moins avec un
p artenaire. Le chien se met au service du groupe et
y occupe généralement une fonction. Si celle-ci n'est
pas clairement dé6nie, il est désorienté. Certains n'admettent pas de voir le groupe se déliter et les manifestations d 'angoisse du chien laissé seul à la maison en
témoignent, comme nous le verrons au chapitre 5.
Des stimulations

Comme tout ~tre vivant, le chien a besoin de stimulations. Au sein d'un univers sans relief, il mobilise son
énergie pour alimenter son corps en sensations. Et si

2

Introduction

cela ne suffit pas, son cerveau finit par en inventer.
Les animaux, comme les humains, ont besoin d'un
environnement sensoriel qui varie. La curÛJJiti est
cette recherche de sensations nouvelles qui pousse le
chien à explorer le monde qui l'entoure.
Inversement, la perception de sensations toujours
identiques génère un malaise. En l'absence de stimulations extérieures, l'organisme déclenche des activités
dites • à fort potentiel d'activation », en général centrées sur le corps lui-même: chez le chien le léchage, le
nettoyage. Le toilettage active son système de plaisir
et génère des endorphines, sources de bien-être.
Il ne s'agit pas d'imposer à son chien des séances de
sport intensives car tous n'aiment d'ailleurs pas cela,
mais plutôt de prévoir des activités quotidiennes d'observation, de découverte d 'un environnement nouveau ou des interactions avec d'autres individus, des
jeux, solitaires ou en groupe.
Les chiens devenus âgés, ou d'anciens chiens de
chasse ou de compétition mis subitement à la retraite,
souffrent du manque d'activité. Leur univers s'étant
appauvri, leurs habitudes ont changé drastiquement
et une prise en charge spécifique s'impose, comme
nous le verrons au chapitre 8.

Du repos
Si le chien a besoin de relations, de stimulations et a
le gofü de l'exploration, le repos et l'inaction lui sont
aussi nécessaires. Il est indispensable de ménager des
plages durant lesquelles il peut ne rien faire !
l

Mon chien s'ennuie

L'activité physique exige un temps de récupération.
Le sommeil est là pour ça, tout comme pour nous.
Le niveau de tension et de dépense énergétique des
chiens est bien plus important que le nôtre. Leur activité ne peut être maintenue de façon permanente. Le
chien répond à chaque stimulation en se déplaçant: il
n 'estjamais économe de mouvements.
Ne pas être stimulé est donc une condition nécessaire
au repos pour le chien. Il faut respecter et même organiser ces moments pour lui, car nombreux sont les
chiens qui ne cherchent pas spontanément à s'isoler
pour se reposer, surtout quand ils sont jeunes.
Pour se reposer, il lui faut un environnement stable et
prévisible. C'est aux propriét.aires de l'aménager et de
s'assurer que le chien ne sera pas dérangé.

Des besoins individuels variables
Nous avons parlé de l'espèce • chien » en général,
mais ils ont des besoins particuliers en fonction de
leur tempérament, de leurs expériences précoces, de
leur état de santé, de leur environnement, et aussi de
leur âge. Les jeunes, comme les vieux, ont besoin de
temps de pause plus importants et plus fréquents.
Comme l'organisation du temps des jeunes enfants,
les moments d'activité intense doivent être courts et
ass ortis de temps de repos complet.
Nous approfondissons dans cet ouvrage des exemples
de ces chiens dont les besoins particuliers doivent être
pris en considération.

4

Introduction

t Un chiot très stimulé, ou très peu contrôlé, est

parfois hyperactif; il a besoin d'activité en permanence et n'est pas capable d'attendre comme
le fait un chien normal;
t Un chien plus sollicité qu'à l' accoutumé plu-

sieurs jours durant avec des compagnons de
jeux, humains ou canins, a une plus grande difficulté à supporter l'isolement;
t Un chiot qui a toujours été en compagnie, de sa

portée pms de ses maitres, peut se sentir désemparé lors de ses premières expériences de solitude;
t Un déménagement vers un lieu moins riche en
possibilités d'activité ou simplement d'observation crée une grande frustration;
t La privation d'une activité régulière peut induire
un vide que le chien cherche à combler avec tout
ce qui se présente ou ... tout ce qu'il peut aller
chercher;
t

La modification du groupe familial ou la disparition d 'un compagnon animal, chien ou autre
espèce, amène certains chiens à rechercher des
compensations colite que colite.

Il sait attendre !
Les qualités principales d u chien sont évidentes: il
est sportif, endurant, possède une oreille fine et un
odorat hyper développé. Fidèle, loyal, intelligent, il a
d es qualités d'apprentissage et de mémorisation indé-

5

Mon chien s'ennuie

niables, et il aime par-dessus tout rendre service. Mais
sa capacité à attendre longtemps et à inhiber son comportement en cas de nécessité est une qualité souvent
passée sous silence car inaperçue. Il l'a développée au
cours de l'évolution, lorsqu'il devait chasser pour se
nourrir.
Regardez votre chien couché dans le jardin. Pour
vous il dort. En réalité il chasse !
Il connaît tous les habitants du jardin et leurs habitudes. Il se positionne en fonction de celles-ci et se fait
ou blier. Il a un réel plaisir à a ttendre une opportunité
d'observation ou de poursuite.
Pl us il parvient à se fondre dans le paysage, plus
il a de chances de ne pas être perçu par ses proies
potentielles.
Certaines autres situations exigent que le chien se
fasse discret, presque invisible. Il ne montre alors
aucune réaction aux événements, comme s'il était distant ou comme s'il s'ennuyait.

La présence de prédateurs ou d'ennemis provoque
ce comportement. Lui-même chasseur, le chien sait
que tout mouvement pourrait entraîner sa perte. Il
contrôle même sa respiration. Pourtant, il ne perd
rien de ce qui se passe et reste prêt à réagir.

L'ennui est utile
Au risque de surprendre, un peu d'ennui ou d'inactivité est nécessaire au chien et à son maître.

6

Introduction

Pour apprendre
Même si le chien a l'air passif, son cerveau travaille!
Il intègre mieux les éléments de l'environnement s'il
est seulement observateur et non acteur. Ce n'est pas
parce que son attention n'a pas l'air focalisée qu'il
n'enregistre pas les informations, au contraire. Sans
interactions obligatoires, la perception est différente.
Le traitement de l'information devient la seule activité
mentale, elle n'en est que plus efficace.
Pour consolider ses connaissances !

I:absence de stimulation favorise l'activité intérieure.
Une période d'ennui, différente du sommeil, permet
d e • fixer » les expériences vécues en se les remémorant. Le cerveau fonctionne mieux quand le corps est
au repos et quand il n'est ni distrait ni occupé.
Pour alimenter cette vie intérieure, le chien doit avoir
précédemment perçu de nombreuses informations qui
servent de • carburant » cérébral. Un chien né dans
un chenil, ou qui a vécu ses premiers mois dans un
univers trop pauvre, n'est pas capable de nourrir cette
activité intérieure et ne peut affronter paisiblement la
oolitude, comme nous le verrons au chapitre 7.

1

I:alternance entre les expériences vécues et les expériences remémorées est nécessaire à la consolidation
d e la mémorisation, à la création de réponses nerveuses rapides et efficaces.

~

§.
~

0

7

Mon chien s'ennuie

Pour se détendre
Le chien qui vient de vivre des émotions intenses,
positives ou négatives, ne peut pas rester dans un
état de tension forte très longtemps. Pour ménager ce
• repos émotionnel », il recherche une situation dans
laquelle il n'est pas du tout sollicité. S'il a la possibilité physique de s'isoler ou de se mettre à distance, il
le fait. Dans le cas contraire, il peut devenir indifférent à ce qui l'entoure. Il a l' air de s'ennuyer, mais il
recherche cet état qui lui permet d'~tre ensuite à nouveau capable de réagir.
L'excès de stimulation devient une contrainte difficile
à ·v ivre, l'absence de stimul arion aussi, l'organisme
a besoin de variation. Il ne peut rester longtemps
en action sans rechercher des pauses et il ne peut
rester longtemps au repos sans rechercher de l 'activité ! Nous rêvons d'ennui quand nous sommes submergés d'activités. Nous rêvons d'activité quand nous
sommes submergés d'ennui. Le chien connaît-il cette
insatisfaction?
Pour ceux qui vivent avec lui !

Ne rien faire, c'est aussi ne pas solliciter les autres ...
Lorsqu'un chien est excessivement actif, prévoir ces
moments de tranquillité est salutaire. D'abord pour
lui, car il ne parvient pas de Lui-même à rechercher le
calme. Ensuite pour tous ceux qui vivent avec lui, à
qui il impose une tension permanente: vivre avec un
hyperactif est épuisant ! L'activité incessante produit

8

Introduction

chez tout le monde un état de tension qui ne favorise
pas la détente, il faut donc programmer ces pauses.
• Il ne faut pas déranger un chien qui dort » est un
conseil bien connu, souvent donné aux enfants. Il faut
créer des moments favorables où toute sollicitation
autour du chien est empêchée.

Sagit-il bien d'ennui ?
Poursuivis par cette culpabilité et la sensation permanente d'être de mauvais maîtres, nous attribuons bien
d es comportements indésirables de nos chiens à une
forme d'ennui. A travers quelques situations chois.les, nous mettons en scène dans ce livre des chiens
d ont le comportement pourrait laisser penser qu 'ils
s'ennuient. Vous découvrirez que l'ennui n'est pas
toujours la cause des nuisances auxquelles se livrent
certains chiens laissés seuls. En analysant ces situations, nous vous donnerons les clés pour que votre
chien supporte des moments de solitude imposés dans
oon intérêt, et aussi qu'il puisse s'ennuy er sans que
cela soit une souffrance pour lui.

9

Mon chiot
s'ennuie dès
qu'il est seul
Chapitre

1

Mon chien s'ennuie

Les jeunes chiens sont avides de contacts. Dès qu'ils
sont seuls, ils s'activent pour solliciter tous les êtres à
proximité. Comment peuvent-ils s'ennuyer aussi vite
de la compagnie de quelqu'un?

1l pleure la nuit
_ .11' L'arrivée d'un chiot à Io maison est un mélange de joie
~ et de responsabilité. La quest ion de son éducation
soulève toujours de grandes discussions. L'épreuve des premïères nuits est vécue comme un test qui conditionnera toute
la relation avec le chien..
Madome )e/emme pose son livre et éteint la lumière. Inquiète,
el1e tend l'oreille. Les gémissements ont repris de plus belle.
Pour la troisième nuit consécutive, el le et son mori ne dormiront pos. Elle veut se lever mois son mari la retient: « Laisse, il
va bien finir por s'endormir, il faut qu'il sy fasse».
Monsieur Jelemme poursuit: « Si tu te lèves, il en prendra
/'habitude et tu devras te lever t outes les nuits ». Madame
)e/emme se deroonde comment son mari peut être aussi insensible aux supplications d'Jchwin. «Ce chiot est si petit, ce
n'est qu'un bébé», murmure-t-elle, «If s'ennuie de sa maman,
et il a peut-être froid?». Elle décide roofgré tout d'aller dans
la cuisine où se trouve le panier d'Jchwin.
lchwin /'accueille en frétillant. If lui lèche les bras, le visage.
Elle ne résiste pas et le serre contre elle. « Ne t'inquiète pas
mon bébé, je suis là, ta maman est loin, elle te manque, mais
je suis là If faut être sage maintenant, recouche-toi ». Madame )e/emme dépose une bouillotte au fond du panier, tapote les coussins, y dépose son chiot:« Reste là, on se revoit
u

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

demain matin », chuchate-t-elle. «Je ne peux pas te prendre
près de moi».
Madame Jelemme retourne se coucher le cœur serré. À peine
revenue dans la chambre, elle entend son chiot crier de plus
belle et la rédamer.
«Si on le prenait dans notre chambre?», propose-t-el le.
«If n'en est pas question», s'insu rge son époux. «Nous avions
bien dit: pas de chien dans la chambre. Je ne supporte pas
les poils de chien et c'est une très mauvaise habitude. C'est
comme les enfants, si tu les gàtes trop ils deviement diffi-

ciles

». Madame )elemme soupire et se prépare à une nouvelle nuit blanche.

Deux nuits plus tard, Madame)elemme envisage une solution
radicale: elle va dormir dans le canapé du salon, placer le panier d'lchwin à dité d'elle, et dès que le chiot gémira, el le lui
fera sentir sa main Jusque-là rien n'y a fait, ni les boui/lotes,
ni le réveil soigneusement emballé dans un tissu éponge, ni
les coussins de lavande, ni la veilleuse laissée allumée...
Après en avoir lo~uement parlé à son mari, celui-d a fini
par hausser les épaules:« Si tu y tiens... Du moment que cette
comédie ne dure pas trop longtemps. Tu sais, quand j'étais
jeune, nos chiens dormaient dehors dans le garage. Ol ne
faisait pas tant d'histoires».
lchwin n'entend rien de tous ces discours. Désorienté depuis
qu'il a quitté sa mère, ses frères et sœurs, il les a cherchés, a
pleuré, crié pour les faire venir, et une présence réconfortante
s'est manifestée. If s'est senti mieux. Mais voilà que périodiquement il se retrouve seul, sans repères et vulnérable. If

reconnait certains bruits et odeurs, mais pas d'autres. Son lieu
de couchage est confortable mais il ne fournit pas les odeurs
familières ni ce contact tant apprédé qui le rassurent. If se

13

Mon chien s'ennuie

sent si peu en sécurité qu'il n'ose guère s'aventurer en dehors
d'un petit périmètre.
Cette nuit enfin il a pu dormir, apaisé par le simple contact de
la main de sa maitresse cantre son corps.
Madame )elemme a trouvé la solution à ses nuits agitées.
Mais une question se pose: combien de temps va-t-el/e
devoir dormir sur le canapé? Ne commet-el le pas une très
grosse erreur en cédant au caprice d'lchwin?

Que se passe-t-il ?
Le chiot s'ennuie de sa mère: il est désemparé. Ses
maîtres ont une vue diamétralement opposée sur la
manière de faire dormir lchwin. Essayons de comprendre les risques et les avantages que chaque solution comporte à la lumière des besoins du chiot.

Un sentiment de détresse naturel
Le fait de quitter brutalement sa mère et sa fratrie
s'apparente pour le chiot à une seconde naissance.
L'arrivée dans un monde inconnu suscite un état de
détresse et un réflexe immédiat de rapprochement
vers sa mère ou ce qui lui ressemble le plus.
Dès la naissance, le chiot s ait se tortiller, ramper
jusqu'à la mamelle maternelle. Il y puise d 'abord un
réconfort tactile puis de la nourriture. Dès qu'il ouvre
les yeux, le chiot reconnaît sa mère. Le processus d 'at-

14

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

tachement se met en place. Ce lien très fort permet au
chien de vivre, de se développer et de s'armer pour
affronter le monde extérieur. En absence d'attachement et de soins maternels (ou de soins donnés par
une mère de substitution), Le développement du petit
mammifère n'est pas possible.

A deux mois,

le chiot a encore besoin d'un substitut
maternel réconfortant et protecteur pour terminer son
d éveloppement. En son absence, il est dans un état
d e détresse intense. Les pleurs du chiot ne sont pas
l'expression d'un caprice mais d'une vraie souffrance,
.!V1adame Jelemme ne sy trompe pas. I:accession à l'autonomie intervient plus tard, vers l'âge de quatre à cinq
mois pour les mâles, plus tardivement pour les femelles
et n'est pas concomitante avec le sevrage alimentaire.

Est-il capable de dormir seul ?
La controverse de Monsieur et Madame Jelemme à
propos des premières nuits d'lchwin est classique. Ce
d ébat existe aussi chez les parents de jeunes bébés: fautil le laisser crier? Chez l'humain, différentes écoles s'opposent, mais La plupart des spécialistes s'accordent pour
dire que dans ses premiers mois le nourrisson a besoin
d 'être rassuré et qu'il n'est pas bon de le Laisser pleurer.
Le parallèle peut être fait chez le chiot, en adaptant à
l'espèce canine La durée indispensable de réconfort:
quelques semaines à quelques mois, car La croissance
d u chiot est bien plus rapide que celle des enfants.

15

Mon chien s'ennuie

Cette durée es t variable selon les individus, les chiots
les plus &agiles ont besoin d 'une présence physique
jusqu'à l'âge de quatre mois. En état de sécurité affective, le chiot réconforté peut explorer sereinement le
monde, il gémit moins souvent. Le chiot rasséréné
apprend très vite à rester seul. La journée, il découvre
son environnement, s'enhardit. Il investit son panier
qu'il imbibe de sa propre odeur rassurante. Tout
comme le bébé humain, il peut adopter des objets
transitionnels, des doudous: peluche, chiffon, jouet
préféré...
Quel que soit le procédé ad opté, tous les chiots ou
presque 6nissent par s'endormir tout seuls. Le calme
revient généralement au bout de quelques nuits.
Mais plus vite le chiot est rassuré, plus vite se crée
le nouvel attachement et plus le chiot aura de chance
d 'être serein dans le futur. C'est 6nalement l'inverse
de l'idée reçue: plus on le rassure au début, plus il est
capable par la suite de devenir autonome.

Un chiot dominant ?
Les maîtres refusent l'accès à leur chambre pour
de nombreuses raisons toutes légitimes: besoin de
repos, d'intimité, souci d'ordre, d'hygiène. Un autre
prétexte récurrent est la volonté de ne pas avoir un
chiot • dominant » . La notion de hiérarchie chez les
professionnels du chien est omniprésente et souvent
invoquée de manière excessive. Cette notion explique
16

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

communément (à tort) tous les écarts ou les compor·
tements répréhensibles du chien durant toute sa vie.

La hiérarchie concerne essentiellement les chiens
adultes, même si l'acquisition des rituels de communication et des règles de politesse et de déférence se fait
d ès le début du sevrage. Dans un groupe constitué
d 'adultes et de jeunes, les premiers sont naturellement les chefs et les décideurs. Le chiot rebelle est
immédiatement sanctionné et ne teste généralement
plus ses éducateurs. Un chiot excessivement revendicateur manque de compétences relationnelles ou
d ' autocon trôle.
Chez le chiot encore imma.ture et considéré comme
tel par le reste du groupe, la notion de dominance est
absurde. Le jeune chiot doit encore être protégé, et
éduqué.
Hiérarchie et dominance
Beaucoup d'idées contradictoires circulent
autour du concept de dominance: elle serait
d'origine génétique ou affaire de tempérament.
On naitrait donc dominant. En conséquence, les
chiots dominants peuvent être détectés dès qu'ils
sont en âge d'interagir. Inversement, la dominance serait aussi une simple question d 'éducation: le chien dominant est le chien gâté qui reçoit
à manger à table et dort avec ses maitres. Corollaire de cette seconde assertion: si le chien n'a pas
accès à ces prérogatives, jJ ne sera pas dominant

17

Mon chien s'ennuie

(traduisez agressif). La réalité est bien plus
complexe. Le comportement de donûnance
est l'expression d'une hiérarchie qui s'instaure
dans tout groupe de chiens de manière naturelle
à l'aide de rituels de communication bien codifiés et dont l'origine dépasse largement le simple
fait de dormir ou non sur le lit de ses congénères
humains ou canins ! La hiérarchie assure le bon
fonctionnement du groupe et non la promotion

des individus, elle vise à éviter les conflits et non
à les provoquer. I:imagerie classique confond
le revendicateur bagarreur, souvent adolescent,
avec le dominant pacificateur qui au contraire
désamorce les conflits.

Un futur dominant ?
D'après Monsieur Jelemme, céder et autoriser lchwin
à dormir près d'eux équivaudrait à une forme d'abdication ouvrant la porte à des comportements difficiles
d ans le futur. Si un chiot n'est pas dominant, pourraitil le devenir à cause de la présumée faiblesse de ses
maîtres? Nous n'avons pas de réponse à cette question, car de nombreux facteurs entrent en compte. A
propos du panier, nous pouvons observer que beaucoup de chiens dorment dans la chambre de leur
maître, voire sur leur lit, et que seule une faible partie
d 'entre eux présentent des troubles pouvant être liés à
l'absence d'instauration d'une hiérarchie claire.
T rès souvent les chiens recherchent une proximité
physique étroite, pas seulement pour se réchauffer.
18

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

Dormir contre un autre être est naturel pour le chien.
Dans un groupe de chiens stable et constitué, il est
fréquent d'observer des échanges de paniers entre
les chiens. Différentes interprétations sont possibles:
marque de sympathie, troc amical, mélange d'odeurs,
un• allons voir si l'herbe est plus verte chez le voisin»,
ou tout à la fois.
Si un maître a besoin d'affirmer son autorité, il ne le
fait pas en privant son chien de choses agréables mais
en gardant la liberté de les lui octroyer, et en exigeant
d e la part de son compagnon une certaine politesse.
En bref, toute demande accordée ne l'est pas automatiquement mais soumise à autorisation préalable. Un
peu comme le• s'il-te-plaît » exigé pour accéder aux
requêtes enfantines.

Àne pas faire
Chacun espère une solution miracle. Les punitions
oont à proscrire dans tous les cas, tout comme les actes
qui ne répondent pas au besoin d'attachement du chiot,
car elles entretiennent sa détresse, inunédiate et future.
~

Distraire le clùot

Espérant distraire son chiot, Madame Jelemme a tout
essayé: un réveil qui imite les battements de cœur
d e la maman, la lumière, la musique. Or ce n'est pas
!'ennui qu'il faut combattre, mais la solitude. Le chiot
n e confond pas présence réelle et présence virtuelle. Le
19

Mon chien s'ennuie

retour au calme spontané des chiots qui se résignent ou
s'habituent au bout de quelques jours fait penser que
ce type de mesure fonctionne. Il y a fort à parier que
qu el que soit le procédé utilisé, le chiot se serait calmé.
Les petits mammifères sont rassurés par ce qui est
doux et chaud. Retrouver l'odeur de la nichée peut
être apaisant, un linge imbibé de l'odeur maternelle
ou des frères et sœurs est riche en phéromones qui
agissent directement sur les émotions (cf. plus loin).
c=:i

Chercher d'autres causes à sa détresse

Disons-le tout net, ce chiot qui pleure n'a pas faim, n'a
pas soif et ne veut pas jouer. Il n'a besoin que d'une
chose: du contact de sa mère. Toute autre activité est
au mieux dépourvue d'intérêt, au pire stressante, car le
chiot n'a pas encore noué un attachement sécurisant.
Tout en lui trouvant des activités, le maître s'occupe
de son chien, c'est ce qui est efficace! L'attribution de
succès éventuels à la méthode employée laisse de côté
la partie principale: le chien puise ses ressources dans
les interactions, pas dans les activités.
c=:i

Ne jainais céder et punir

Traduire en termes de caprice ou de tentative de
domination revient à vouloir établir immédiatement
un rapport d'autorité en omettant la dimension affective. Cet oubli peut avoir des conséquences redoutables sur les capacités d'adaptation future du chiot.
Les chiots placés d'emblée seuls dans un garage, ou
une niche, mettent beaucoup plus de temps à s'habi-

20

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

tuer et sont paradoxalement moins bien armés pour
affronter des situations nouvelles.

La base de l'adaptation et de la découverte nécessite
en effet un sentiment de sécurité préalable. Il ne faut
pas confondre la résignation que le chiot acquiert au
cours d'une situation de détresse (il 6nit par se taire
au bout de quelques heures) et ce sentiment de sécurité procuré par une présence à ses côtés. Dans ce
premier cas il ne pose plus de problème à son maître
mais ne possède pas la conbance en lui qui sert de
oocle à sa progression.
~

i
~

§.

~

Déménager son panier

Il est fréquent que le panier du chien nouvellement
adopté • suive » le chien au cours de la journée et
de la nuit, les maîtres testant plusieurs lieux pour
trouver le meilleur. Un chiot qui vient d'être adopté
a besoin de repères et de stabilité. S'il doit avoir plus.leurs lieux de couchage, plutôt que de déménager
oon panier, pourquoi ne pas lui offrir plusieurs possibilités dans les pièces qu'il est susceptible d'occuper?
Idéalement le chiot a un panier • sanctuaire », dans
lequel personne ne vient jamais le toucher. Ce panier
est idéal pour le sommeil profond, sa place est choisie
dans un lieu reculé, hors du passage, tout en restant
à portée de voix, ou même de vue. D'autres lieux de
repos sont faciles à matérialiser par une couverture
ou un tapis. Ceux-là permettent au chien de vivre en
compagnie de ses maîtres: il les voit, les entend, les
sent. Dans ce cas, des contacts sont possibles et même

21

Mon chien s'ennuie

recommandés. Le chiot a besoin d'être régulièrement
touché pour se sentir réconforté.
i:.=:i

Laisser un autre faire son travail

Monsieur et Madame Jelemme n'ont pas la chance
d'avoir un autre chien qui pourrait offrir l'affection,
la tiédeur et la douceur dont lchwin a besoin. Mais
s'agirait-il vraiment d'une chance? Si le nouvel attachement se porte exclusivement sur le chien de la

maison au détriment des maîtres, cela comporte le
risque qu'il connaisse à nouveau une grande détresse
au cas où ce dernier viendrait à disparaître. Cet
hyperattachement conduirait à une dépendance, qui
rendrait le chien incapable d e gérer ses émotions s'il
n'était pas secondé. Ce manque d'autonomie ne se
révèle que quand son soutien disparaît. La présence
d'un autre chien est une opportunité du moment que
le maître s'en sert d'aide et non de substitut à ses

propres responsabilités.

Ce qui marche
La difficulté de l'assistance au chiot en détresse est
d'apporter simultanément un soutien inconditionnel
et permanent tout en préparant la future autonomie
du chien. Le développement du chiot ne dure que
quelques mois, les étapes sont brèves et réclament
toute l'attention des éducateurs !

i
~

§.
~

0

22

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

~

I.e faire dormir près de soi

La solution que Madame Jelemme a trouvée d'instinct
est de pur bon sens. Elle a reconnu immédiatement les
besoins de son chiot et a identifié la souffrance dans
ses cris.
Apaiser cette détresse est la première des urgences.
Une fois que le chiot sera parfaitement à l'aise dans
oon nouvel environnement, il sera possible de le faire
dormir ailleurs. Mais cela ne risque-t-il pas d'être
pire ? Ne vaut-il pas mieux l'habituer tout de suite ?
La réponse est négative. Il est tout à fait possible que
le chiot pleurniche les deux premières nuits car il a
à affronter une deuxième séparation, mais celle-ci se
fait plus aisément car le chiot est familiarisé avec son
environnement. Nous verrons dans ce chapitre comment l'aider à devenir autonome.
En conclusion, il FAUT faire dormir le chiot près de
S>Oi, au moins pendant les premiers temps. Il a besoin
d e contact mais il lui suffit généralement de vous sentir,
de vous entendre ou de vous voir. Vous ne voulez pas
qu'il accède à votre lit ? Placez-le dans un espace clos,
un parc pour enfant ou un espace réduit délimité par
une planche, à proximité de votre lit. Ainsi il ne peut
pas se déplacer mais il bénéficie de votre présence et
peut s'apaiser.

Le syndrom e •La Belle et le Clocharo »
Dans le film • Belle et le clochard •, la première séquence montre l'arrivée de Belle, jeune

'

23

Mon chien s'ennuie

chiot, chez ses maîtres. Une discussion entre
ses maîtres les oppose sur le lieu de couchage.
Monsieur accepte qu 'elle vienne dans le lit
• pour une nuit •. Le plan suivant la montre
exactement au même endroit un an plus tare!. ..

On croit que si on cède une fois, on cèdera toujours! Selon nous, le chiot très jeune peut occuper
la chambre ou le lit de ses maitres momentanément, et un autre lieu de couchage quelques
semaines plus tard, quand le chiot y est pr@t car
autonome. La plupart du temps cela ne demande
que quelques jours, tout dépend de l'âge du chiot
et de ses conditions de développement.

c=:i

Le dlffuseur de phéromones

Les phéromones d'apaisement sont commercialisées
sous forme de diffuseur ou de collier. Le diffuseur est
une aide appréciable pour le chiot à ses débuts. Ce
sont des apaisines maternelles de synthèse, substances
sécrétées par la peau au niveau du sillon intermammaire (entre les mamelles) de la mère lors de l'allaitement. Elles participent au processus d'attachement et
procurent un état de bien-être au chiot lors des tétées.
Placé dans la pièce où dort le chiot, de jour comme
de nuit, le diffuseur favorise le calme et la familiarisation au nouvel environnement. Les résultats sont
généralement bénéfiques, même si quelques chiots y
semblent moins sensibles.

24

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

Les phéromones
Les phéromones sont des composés chimiques
volatils, sécrétés par différents endroits du
corps. Elles se distinguent des odeurs car leur
perception fait intervenir des circuits neuronaux différents. Elles agissent directement sur
les émotions et les comportements associés et
entraînent des modifications neuroendocriniennes. Les phéromones commercialisées sous
forme de diffuseur ou de collier sont des phéromones de synthèse qui imitent les composés
naturels.

~

Un nouveau nid

T ous les maîtres ont un jour rêvé du panier idéal.
Celui-ci, s'il existait, attirerajt irrésistiblement le cruot,
lui permettrait de s'endonnir sitôt couché dedans et
d e ne pas se réveiller de la nuit, resterait propre, serait
isotherme et bien sfir indestructible.
Plus sérieusement, comment faire comprendre au
chiot que ce joli couffin en osier (panier, tapis, coussin)
est son lit? Quelles caractéristiques doit-il présenter?
Nous ne sommes pas dogmatiques concernant cette
question. Tous les lieux de couchage peuvent être
envisagés pour le cruot. Ils doivent répondre à certains critères pour pouvoir être labellisés • éthologiquement acceptables » :
t le chloty va tout seul sans quel' on doive l'y forcer;

25

Mon chien s'ennuie

t le chiot n'exprime pas de détresse mais au
contraire des signes de détente, endormissement
rapide, position abandonnée, absence de tension
du corps;
t le lieu de couchage est dans un endroit reculé,

hors des lieux de passage, afin de pouvoir préserver la tranquillité du chien et l'empêcher, une
fois devenu adulte, d'exercer une surveillance de
la maison;
t c'est un lieu respecté par tous les membres de
la famille; le chiot ne doit y être dérangé sous
aucun prétexte, même pour un câlin. Si on désire
le caresser, on doit l'appeler.
t Quant à l'architecture, c 'est une affaire de préférence individuelle: certains chiots se sentent
plus rassurés avec un toit au-dessus de leur tête,
ou à l'abri et un peu cachés, d'autres préfèrent
conserver une vision pêriphérique...

La cage de transport utilisée la nuit

Cette méthode nous vient d'Outre-Atlantique.
Très répandue chez les Anglo-Saxons, elle
permet d'obtenir une certaine tranquillité pour
les chiots rongeurs de meubles, ou qui se lèvent
la nuit pour aller faire pipi à quelques mètres
de leur lieu de couchage. Le chiot est invité à
y résider au début, porte ouverte, comme s'il
s'agissait d'une niche ou d'un panier. Il y est
laissé de courtes périodes, qui s'allongent progressivement. Il apprend à y être enfermé la

26

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

nuit. Nombre de chiots finissent par s'habituer
à cette nouvelle résidence et occupent spontanément ce lieu durant les journées.
~ Le

laisser seul

La solitude chez un chiot de deux à trois mois est
anormale: à l'état naturel le chiot reste avec sa mère
et sa fratrie beaucoup plus longtemps. Comment s'y
prendre pour l'y habituer?
t Attendez que le chiot soit familier de son envi-

ronnement et s'y sente rassuré; en une dizaine de
jours, la plupart sont bien intégrés;
t permettez-lui d'explorer, de jouer tout seul et
évitez de le solliciter en permanence; il peut ainsi
expérimenter des activités solitaires en toute
sécurité puisque vous êtes là;
t ne répondez pas toujours à ses demandes et à ses
pleurs; évaluez l'intensité de sa détresse. Observez
les mères avec leurs chiots au fur et à mesure
de leur croissance, très proches et attentives au
début, elles les surveillent de plus en plus loin et
n'interviennent que pour des cas jugés sévères;
t ayez une occupation qui exige votre attention,
il apprend alors à ne pas être votre seul centre
d'intérêt;
t apprenez très tôt au chiot à attendre; lors de la

distribution des repas au début, puis plus tard
en donnant un jouet ou une caresse; vous êtes
disponible, mais pas aux ordres;

27

Mon chien s'ennuie

t ménagez de courtes périodes de solitude suivies
de moments positifs; le chiot apprend ainsi à les
apprécier.

Lors de l'adoption du chiot, Les très longues absences
ne sont jamais bénéfiques. Soyez disponible à son
arrivée, quitte à prévoir quelques jours de congé pour
les premiers jours de découverte des lieux. La présence d'un autre chien évite la souffrance du manque
relationnel. Le lieu de vie doit être familier pour être
apaisant. Prévoyez par exemple une • nounou » ou
placez-le en journée chez des amis. Les chiots d'animalerie ou de refuge, dont le développement s'est
effectué dans des milieux appauvris, sont particulièrement vulnérables.
D es j ouets dans son panier?
Le chien accorde une valeur symbolique aux
cadeaux qui lui sont offerts. Il peut en adopter
certains, se les approprier et les garder près de
lui, signifiant par là un sens certain de la propriété. Les chiots turbulents détruisent bon
nombre d'objets mais savent préserver • leur »
jouet. Ces objets procurent le bonheur de la
possession, le plaisir du jeu associé, l'apaisement... L'objet est précieux et rassurant car
associé à des contextes agréables. Pourquoi dès
lors devrait-on l'en priver? En revanche, si le
chien devenu adulte utilise ces objets comme
des trophées et des prétextes à provocation lors
de compétition avec un ou plusieurs membres

28

Chapitre 1 ~ Mon chiot s'enruie dès qtlil est seul

de la maison, ils doivent alors être confisqués.
Le panier n'est pas un placard à jouets, et si le
chien refuse de ranger sa chambre, il est inutile
d'insister. Le panier est avant tout un refuge et
un lieu de repos.

Quand consulter ?
Un chiot normal cesse de pleurer au bout de quelques
nuits. Dans quelques cas rares, certains ont besoin
d'une aide médicale:
t si le chiot interagit peu, n'explore pas son envi-

ronnement, ne joue pas, semble apathique;
t s'il manifeste des signes de détresse persistants
au-delà de 10 jours;
t s'il est incapable de rester seul après l'âge de
4 mois sans faire de bêtises ou détruire ce qui
l'entoure.

29

Mon chien s'ennuie

Récapitulons

Les attitudes des maîtres à raccueil du chiot méritent
une réflexion posée, une stratégie commune qui prend
en com pte les besoins du chiot, sans être influencée par
les très nombreuses croyances non justifiées.
La séparation du chiot d'avec sa mère ou sa fratrie occasionne une vraie détresse qu'il est impor tant de soulager
rapidement
Le m alaise que le chiot exprime quand il est seul est ag gravé par les punitions ou r exclusion du groupe ; mieux
vaut au contraire le rassurer par votre présence.
Il est inadapté de parler de chiot « dominant » car ce
terme ne peut qualifier que des chiens ayant accédé à
la maturité sexuelle ; sa position hiérarchique est celle
d'un chiot
La présence du chiot dans la chambre de ses m aîtres
est souvent une bonne chose, il s'agit d'une étape dans
racquisition de son autonomie.
Si la détresse émotionnelle d'un chiot persiste, une aide
médicale doit rapidem ent être m ise en place pour éviter
une perturbation définitive de sa capacité affective.

30

Il s'ennuie de
sa maÎtresse...
Chapitre

2

Mon chien s'ennuie

Certains chiens s'ennuient dès qu'ils sont seuls, en
p articulier quand ils sont privés de l'être cher qui
structure leur existence. Ce phénomène survient à
l'â.ge où le chiot est censé devenir adulte et autonome.

Une relation fusionnelle
_ _11' Void un gentil chien qui souffre tellement de l'absence
~ de so maitresse que toute leur relation en est perturbée, les laissant tous deux bien désemparés.
Sootch, le petit caniche de Mme Passantoi, ne peut rester
seul sans faire de bêtises dans /appartement. Les rares fois
où elle sort sans lui, c'est la catastrophe. Consciente de cela,
Mme Passantoi limite ses absences. Elle ne se rend que chez
les: amies qui acceptent la présence de son chien, elle ne va
plus ni au restaurant ni au cinéma et s'est même privée d'une
croisière. Elle s'inquiète de ce qui se passerait si elle était hospita/i~e.

Mme Passantoi est célibataire et ses enfants ont quitté la maison. Cela fait maintenant un an qu'elle a craqué pour cette
boule blanche qui la regardait déjà avec amour. Cet amour
partagé agace les enfants de Mme Passantoi qui, venant de
temps en temps le week-end, trouvent qu'elle exagère. Scotch
est le roi de la maison. If a accès: aux canapés, aux fauteuils,
et bien sur partage la couette avec sa maitresse la nuit. « If
est si mignon, si sage», se défend Mme Passantoi, «pourquoi
devrais-je le priver de ces menus plaisirs?».
Sootch est très gentil avec tout le mande. Vif, curieux, il va
et vient dans la maison et le jardin mais garde toujours sa
maitresse à portée de vue. If est débordant de vie et voudrait
32

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

jouer en permanence. Lorsque sa maitresse le promène, c'est
un pur bonheur: Scotch reste toujours à proximité et revient
immédiatement sons qu'elle oit besoin de le rappeler.
Dès que Mme Possontoi se prépare à portir, Scotch tremble et
gémit. Une fois portie, il grotte à Io porte, couine et se réfugie
sur le fauteuil qui porte encore l'odeur de so maitresse. If est
incopoble de trouver le repos, cherche des objets qu'elle o
touchés, une écharpe, un coussin, une télécommande, et les
mâchouille longuement. Après une courte période de repos,
il se remet à gratter à Io porte en gémissant. So maîtresse
revientgénéralement très vite. Au premier tour de clé, Scotch
se précipite et lui soute dessus dès qu'elle !Tonchit le seuil de
la porte. Elle s'accroupit: «je suis là mon bébé ». Scotch lui
débarbouille le visage et tout à so joie lâche quelques gouttes
d'urine. So maîtresse le câline en s'inquiétant des bêtises qu'il
auroit pu foire, même si elle n'ouro pos le cœur à le punir.
Peu de temps oprès, elle o constaté qu'il n'était plus oussi
propre qu'ouporovont. Quelques flaques d'urine et des selles
plus molles que d'habitude sont disséminées dons l'opportement. Elle se dit qu'il foudroit sons doute l'enfermer dons Io
cuisine.
Mme Possontoi emmène souvent Scotch ovec elle, son coussin ottoché sur Io banquette arrière de Io voiture pour qu'il ne
glisse pos sur ses genoux ou sous les pédales. Les trajets sont
pénibles. Scotch se tient correctement mois il o Io fâcheuse
monie de gémir dès que Io voiture ralentit, s'arrête ou lorsqu'il
entend le dignotont. So maîtresse oimeroitque œlo lui posse.
/\Arne Passontoi estperplexe. Scotch est très joueur mois il devrait
supporter de rester quelques moments sons elle/ Lorsqu'elle l'o
fait garder por un couple d'omis, il n'o pas cessé de gémir, a très
peu dormi et a refusé de monger pendant 48 heures.

Mon chien s'ennuie

Que se passe-t-il ?
Comment expliquer les réactions de Scotch?
Mme Passantoi a-t-elle commis des erreurs, est-elle
trop permissive comme le pensent ses enfants? En
comprenant comment les jeunes chiens franchissent
cette étape de leur vie, des solutions pour les chiots et
maîtres en difficulté apparaîtront sans doute.

Créer un nouveau lien
d'attachement
Scotch est un petit chien normal. Son développement
a été harmonieux au milieu d e ses frères et sœurs, en
compagnie de sa mère jusqu'à l'âge de deux mois, âge
auquel Mme Passantoi l'a adopté.
Dès son arrivée, une histoire très forte s'est nouée
entre lui et sa maîtresse. Scotch était malheureux de
quitter son nid douillet, sa mère et sa fratrie, mais
il a trouvé un réconfort immédiat chez sa maîtresse
qui s'est comportée avec lui comme l'aurait fait une
deuxième mère.
Tisser un nouveau lien d 'attachement est nécessaire
à l'épanouissement du chiot dans les premiers jours
ou les premières semaines qui suivent l'adoption. Cela
lui permet de se développer; d'explorer son monde,
de réaliser de nouvelles expériences à proximité de sa
mère d'adoption.
34

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

Les chiennes avec leurs petits
Si le chiot reste avec sa vraie mère, celle-ci est de
moins en moins indulgente avec lui. Elle se met même
à le menacer violemment lorsqu'il déboule vers elle
plein d'entrain. Le chiot est surpris, interloqué, puis
s'éloigne. Ses approches suivantes sont plus mesurées
et réfléchies. Ses postures sont désormais ritualisées,
plus adéquates avec le mode de communication des
chiens adultes. L'approche est indirecte, pas trop
brusque, le regard est détourné.

La mère enseigne à son petit les règles de la politesse canine, ce qui marque l'entrée du chiot dans le
groupe des adultes, avec ses codes. Le chiot devient
autonome puisque sa mère n e lui est plus absolument
n écessaire. Ce processus d'autonomisation du chiot
s'appelle le • détachement » . Chez le chiot mâle, il
est pratiqué relativement tôt, vers l'âge de 4 à 5 mois.
Pour le chiot femelle, le déta chement est moins rapide
et moins brutal et se fait généralement lors de l'accès
à la puberté, voire aux deuxièmes chaleurs. Il est probable que la mise à l'écart des fils avant leur puberté
constitue une prévention de l'inceste.

Le détachement par les maîtres
Généralement les nouveaux maîtres pratiquent spontanément le détachement, un peu à la manière de

35

Mon chien s'ennuie

M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir. Le
chiot grandit, ses jeux deviennent plus brutaux et il
est de plus en plus envahissant, jusqu'au moment où
le parent d'adoption s'impatiente et exige de lui des
approches plus mesurées, exactement comme sa mère
le ferait. C'est plus facile avec un gros chien: vous
acceptez difficilement qu 'un labrador de 25 kg bondisse sur le canapé en vous léchant alors que vous êtes
en train de faire la sieste... Les liens noués dans la nouvelle famille sont plus diversifiés et parfois plus lâches
que ceux que le chien tisse avec sa mère. L'accès à
l'autonomie se fait donc sans effort particulier.

La relation de Scotch avec sa maîtresse est unique et
quasi fusionnelle. Dans ce cas l'attachement est réciproque: Scotch procure un apaisement émotionnel
à s a maîtresse, autant que sa maîtresse le fait avec
Scotch. Ils ne peuvent vivre apaisés l'un sans l'autre.
Dans cette configuration, aucune forme d'accès à
l'autonomie n'est mise en pratique car elle signifierait pour Mme Passantoi la fin d'une relation qui la
soutient.
Touj ours les m êmes?

Les relations fusionnelles entre une personne et
son chien ne sont pas toujours le fait de personnes âgées, seules, de sexe féminin et sans
enfants. Même si le chien est dans ces cas souvent • materné • comme un enfant, il peut l'être
indifféremment par une personne jeune ou
âgée, femme ou homme. Il s'agit le plus souvent

36

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

de personnes seules mais pas toujours. Cela
dépend surtout de l'état émotionnel du maitre à
l'arrivée du chi en.

,Ill Mme Passantoi n'a pas envie de s'éloigner de son
chien pour des raisons qui n'appartiennent qu'à elle et
qui n'ont pas à être jugées. Elle appréhende le monde avec
anxiété et se réfugie dans une relation dont la dimension
physique n'est pas à négliger. Qui n'a jamais été apaisé par le
contact d'LN'l corps chaud et doux lové contre le sien?
Dans ce contexte, le processus de détachement n'est pas mis
en œuvre. Scotch reste tN1 béM chien, très dépendant de sa
nouvelle mère, et en état de détresse profonde dès qu'elle
s'absente.
~

Loin des yeux : panique !
Chaque fois que Scotch perd sa maîtresse de vue,
il panique. Son anxiété est si forte qu'il a appris à
guetter les moindres mouvements annonciateurs
de son départ. Toutes ces actions sont mémorisées:
mettre ses chaussures, prendre ses clés, éteindre des
lumières, en allumer d'autres ... Sa maîtresse change
d'attitude et son état de tension est perceptible, elle
aussi anticipe son départ.
Cette relation très forte est invalidante et source de
souffrance. La douleur est réciproqu e et symétrique.
.!Vùne Passantoi n'aime pas être séparée de son chien,
par crainte des bêtises à venir, parce qu'elle sait qu'il

37

Mon chien s'ennuie

est malheureux en son absence et aussi parce qu'ellemême a besoin de sa présence à ses côtés pour se
sentir bien.

Àne pas faire
La situation de Mme Passantoi est assez classique
pour que son entourage ne manque pas de conseils
à lui donner, des bons et d es moins bons. Voyons
d 'abord quelques idées courantes qui ne donnent pas
les résultats escomptés.
i:.=:i

Écouter les « bons conseils »

La relation qu'entretient Mme Passantoi avec son
chien fait l'objet de nombreux commentaires ironiques et de moqueries de la part de ses voisins.
Chacun est d'accord: ce chien est vraiment trop choyé,
Mme Passantoi est excessive. Les conseilleurs avisés
lui répètent que la place du chien n'est ni sur le canapé,
ni sur le lit. La solution à ses problèmes est élémentaire:
arrêter de gâter le chien. Or la situation dépasse largement cette simple problématique. Quand bien même
Mme Passantoi s'exercerait à supprimer les faveurs
qu 'elle accorde à son chien, ce dernier n'en serait pas
plus autonome. Scotch est et reste bien • chiot » dans
sa tête et, nous l'avons vu au chapitre 1, il ne se comporte pas en chien dominant mais en chiot désemparé.
Tous ces • conseils »culpabilisants ne sont pas bienveillants, Mme Passantoi risque de se sentir encore

38

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

plus seule; et de se tourner alors vers ... son chien! Il
sera encore plus investi et les moments de séparation
seront encore plus difficiles à gérer!
e=:;i

Se résigner

.!Vùne Passantoi, bien que souffrant de la situation,
n'a aucune envie d'écouter les conseilleurs. Personne
d 'autre qu'elle-même n'a le droit ou la légitimité de lui
dire comment elle doit aimer son chien. Finalement
quelques objets abîmés sont peu de chose, et si son
chien a besoin de sa présence elle l'assumera.
Son problème est qu'elle ne peut emmener son chien
partout et qu'elle n'est pas à l'abri d'une mésaventure,
une hospitalisation par exemple, qui la tiendrait éloignée de son animal pendant quelques semaines. Se
résigner à la situation, c'est alimenter la souffrance de
son chien à la moindre de ses absences, c'est le priver
de nouvelles découvertes et de nouveaux apprentissages, c'est continuer à le mettre dans un état de
d épendance affective qui !'handicape.
I:indécision est paralysante, le risque de l'inaction
est une aggravation de la dépendance avec de plus en
plus de difficultés à mettre en place un changement.
e=:;i

Faire garder son antrnal

Dans ce cas précis, l'attachement est si fort que le dogsitting n'est même pas possible. Le lien d'attachement
ne sert pas qu'à se rassurer. Il équivaut à celui qui existe
entre le chiot et sa mère: seule sa mère est capable de le
rompre, et nous verrons de quelle manière.
39

Mon chien s'ennuie

L'adjonction d'un deuxième animal est probablement
aussi vouée à l'échec. Le chien éprouve de grandes
difficultés à investir une nouvelle relation. En effet,
s'ouvrir aux autres exige une assurance qui est absente
chez les jeunes chiens en manque d'autonomie.
c=:i

Charger d'émotions départs et retours

Scotch est très attentif aux moindres détails et s'inquiète bien avant le départ de sa maîtresse. Quand

elle lui fait toutes sortes de recommandations et prép are ses affaires, elle ritualise son départ. Si elle en
rajoute en rangeant ce qui risque d'être détruit, en
mettant radio et télévision en route, elle fournit des
indices mémorisés par Scotch qui le mettent dans
un état d'excitation et d'anxiété incompatible avec la
détente recherchée. De la même manière, un retour
excessivement festif ou punitif est une source de stress
supplémentaire pour le chien.
Les punitions sont, nous ne le répéterons jamais assez,
totalement inutiles.

Le nettoyage des dégâts ou des déjections devant le
chien peut devenir un jeu pour lui: voyant sa maîtresse
accroupie, il bondit allégrement pour l'inviter dans une
nouvelle partie, déclenchant inévitablement reproches
et exclusions. Encore des émotions intenses et décevantes pour le chien. Il peut penser que, décidément,
les absences de son maître ne donnent rien de bon !

i
~

§.
~

0

40

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

Ce qui marche
Il est d'abord nécessaire de s'assurer que Scotch
oouffre bien d'un manque d 'autonomie. Voici quelques
points de repères qui permettent de le vérifier:
t les premiers troubles de comportement sur-

viennent aux alentours de la puberté, alors que
le chiot était jusque-là parfaitement normal;
t le chien a des attitudes de • bébé chien » : il est
très joueur aussi bien avec sa maitresse qu'avec
les autres chiens; il ne rentre quasiment jamais en
compétition pour quoi que ce soit (nourriture, lieu
de repos, jouets); sa puberté peut être retardée;
t l'absence du maître est difficilement compensée
par une autre présence;
t le chien n'éprouve pas particulièrement de peurs

ou de difficultés d'adaptation en dehors de la
crainte de perdre son maitre de vue;
t

~

il explore généralement • en étoile », en s'éloignant très peu et en revenant sans cesse auprès
de son maître pour se rassurer.

Pratiquer le détachement

Le maître remplace la mère, il lui revient de créer les
conditions favorisant l'entrée du chien dans l'âge adulte,
synonyme d'autonomie et de capacité à affronter la solitude sans émotions excessives. Il a intérêt à procéder
avec méthode et à utiliser des techniques éprouvées,
inspirées du comportement des chiens.

41

Mon chien s'ennuie

Dans les chapitres précédents nous avons w que
l'attachement était nécessaire soit au développement
du chiot encore inunature, soit à la dimmution des
peurs du chien amàeux. Dans ce cas c'est différent:
Mme Passantoi doit favoriser le détachement de son
chiot afin de lui permettre d'accéder à l'autonomie. Ce
travail passe par plusieurs éta.p es.
L'attitude la plus compréhensible par le chien est
de se comporter comme le fait une mère avec son
jeune. Quand celui-ci l'aborde, elle menace et grogne.
Pratiqué à deux ou trois reprises, ce comportement
désoriente le chiot au départ, puis l'oblige à trouver
un autre mode d'approche.
Vous n'avez pas besoin de grogner ou de faire mine de
mordre votre chien ! Mais si vous en avez le courage,
vous pouvez jouer la sévérité, sachant que ce mode
est nécessaire pour provoquer le changement. Si vous
vous sentez une âme d'acteur, les effets sont généralement très rapides. Attention, il ne faut pas rire, ni
s'inquiéter du regard surpris et de l'attitude déconten ancée du chien qui vous voit communiquer sur un
registre complètement différent.
Il est aussi possible de procéder de manière moins
abrupte, même si cela demande plus de temps.
Commandez à de nombreuses reprises à votre chien
de manière ferme et péremptoire d'aller se coucher
d ans son panier et d'y rester quelques instants. Au
bout de quelques minutes, rappelez-le avec fermeté,
donnez un ordre et validez d 'une caresse. I:exercice
est répété plusieurs fois par jour, jusqu'à ce que le
42

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

chien soit capable de se détendre complètement dans
le panier, et d'y rester une bonne vingtaine de minutes
en attendant que vous l'appeliez.

Le détachement n 'est pas une simple mise à l'isolement. C'est une modification active et en profondeur
du type de relation qui s'est nouée entre le chiot et sa
mère. Il ne suffit pas qu'elle disparaisse de sa vue pour
que le chiot apprenne que cette relation s'est modifiée.
Le détachement ne peut pas se pratiquer en fermant
simplement la porte de votre chambre. La nouvelle
relation qui s'instaure ne se fait plus sur le registre
dépendance mère-bébé mais sur la base amicale adulte
humain-adulte chien. Cela n'empêche en rien une
relation intense et des échanges émotionnels qui sont
à la base du plaisir et de l'apaisement recherchés. Le
travail le plus difficile est d'accepter de découvrir que
le nouveau mode relationnel est aussi intense et satisfaisant que l'ancien, et même davantage car le chien
ne montre plus de souffrance, seulement le plaisir et la
joie d'être avec vous, par choix et non par obligation !
~

Les conséquences du détachement

Plutôt que détachement, nous préférons le terme
• accès à l'autonomie ». Chaque maître est à juste titre
inquiet des conséquences du changement instauré et
se pose de nombreuses questions.
Sera-t-il malheureux? Non! Le chien devenu indépendantestmoinsanxieuxcaril vit moins dans la terreur de
voir disparaître son être d'attachement. Débarrassé de
ses conduites infantiles, il peut mener une vie de chien

Mon chien s'ennuie

ad ulte; sans doute moins insouciante; avec des devoirs
et des responsabilités. Ce nouveau statut modifie ses
attitudes et ses relations. Il faut prévoir son insertion
dans la famille en lui fixant un nouveau cadre (cf. Le
Guide Praftque du Comportmunt du Chùn).
Sa personnalité sera-t-elle transformée? Le chien
change de statut au sein du groupe. Il est autonome et
se conduit différemment:
t le chien peut vaquer à des occupations nor-

males sans éprouver la nécessité d'une proximité
permanente;
t en promenade, il explore plus loin et se met même
parfois à ignorer le rappel s'il suit une piste particulièrement réjouissante;
t il risque de se mettre en compétition avec d'autres
chiens, ou même avec son maître si son statut
hiérarchique est flou ou ambigu;
t il manifeste des conduites sexuelles;
t il reste joueur mais s'interrompt et vit des

moments sérieux ou concentrés, surtout s'il est
en situation de garde.

Le fond de son caractère, quant à lui, reste inchangé,
qu 'il s'agisse de ses préférences en matière de jeu, de sa
sociabilité avec les personnes, de son rapport avec la
nourriture ou de la manière d 'exprimer ses émotions.
Si l'on peut se permettre une comparaison anthropomorphique, la différence qui s' installe est celle que vous
remarquez entre un enfant de 10 ans et un jeune de 18
ans. Il s'agit bien du même enfant mais il a grandi...

44

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

M' aimera.t-il toujours? Le lien tissé entre le chien
et son maître est indéfectible. Grandies, matures,
les relations sont d'autant plus riches et variées et
les émotions partagées se font sur de plus nombreux
registres, pas seulement sur celui du maternage. Il est
important de ne pas confondre dépendance et amour.
I:amour se conjugue avec la liberté, et non l' obligation de construire une histoire partagée.

Le détachement est-il toujours i ndiqué ?
Attention aux situations où le chien risque de se trouver en difficulté sans un lien cfattachem ent fort ! Un trouble anxieux ou
d épressif, un grand changem ent exigeant une accoutumance
à un nouveau contexte, toutes l es situations où rintensité du
lie n est une réponse à une difficulté nécessitent que des solutions soient apportées avant de priver le chien de cet appui.

e=:;i

i
~

§.

~

0

Rituels de départ et de retour

Pour que les départs soient le moins possible chargés
en émotion, il est nécessaire de gommer un maximum
d e préparatifs. La meilleure méthode est celle que
nous décrivons dans le Guide pratiq1u du comportement
du chien. Nous en donnons ici seulement les grands
principes.
Vingt minutes avant le départ, plongez-vous dans une
activité qui ne permet aucune communication avec
votre chien, puis partez rapidement sans commentaires et de la manière la plus décontractée qui soit.

4S

Mon chien s'ennuie

Ceci permet au chien d'aborder le • manque

»

avec

d avantage de sérénité, l'ayant déjà expérimenté en
votre présence.

Le retours' effectue lui aussi sans exagérer les manifestations de joie ou d'irritation. Au moment où le chien
vient vous accueillir, montrez-lui brièvement que vous
l'avez vu en lui disant bonjour et en vous accroupissant près de lui, puis vaquez à vos occupations jusqu'à
ce que le chien se calme. Durant les retrouvailles, il
n 'est pas rare que le chien ne puisse pas se retenir
de lâcher quelques gouttes d'urine. est le signe que
l'émotion est encore trop forte. Dans ces cas, mieux
vaut ne pas réagir, et nettoyer sans commentaires en
l'absence du chien.

c·

c=:i

Se faire aider

La théorie du détachement est facile mais l'application
est très difficile, tant la présence de l'autre peut être
ad dictive. Dans une relation quasi fusionnelle, c'est
comme si on se séparait d'un peu de soi. Il est parfois
difficile de procéder à ce détachement seul et sans aide
extérieure. Dans ce cas, l'aide d'un vétérinaire comportementaliste est précieuse. Il peut apaiser l'anxiété
de votre chien à l'aide de médicaments appropriés, qui
facilitent le détachement en a.ugmentant la motivation
à l'exploration, et vous donner des exercices à réaliser qui tiennent compte du contexte particulier qui
est le vôtre. La fréquentation d'autres personnes et
d 'autres chiens dans une atmosphère détendue (qu'il
s'agisse de simples rencontres avec des amis ou de la

46

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

fréquentation d'un club canin), source de satisfaction
pour chacun des deux partenaires, est aussi un élément d'aide à l'autonomisation.
e=:;i

Dernière étape

Vous avez réussi, votre chien est adulte! .Mais voilà,
oon statut a changé, il se positionne maintenant en
petit chef de la maison et désire exercer sur vous une
certaine autorité. Votre rôle est de dé6nir quelques
!'ègles de vie, de lui apprendre les codes de la politesse canine et de garder votre rôle de leader. Prenez
les choses en main! Si vous détenez l'initiative des
contacts, des sorties, des jeux, vous conservez cette
position et elle ne sera pas remise en cause. Cela
revient simplement à faire asseoir votre chien s'il sollicite une caresse ou à manger, ou encore à rentrer ou
oortir de la maison sans lui, et à accorder vos faveurs
non parce qu'il vous l'a demandé, mais parce que vous
l'avez décidé. Continuez à le rappeler fréquemment,
en le félicitant à chaque retour. Vous pouvez bien sfir
garder le même mode de vie, mais ce qui est toléré
d 'un chiot ne peut plus l'être d'un chien adulte.

i
~

§.

~

Si votre chien vous sent fragile ou incertain, si aucune
règle n'est établie ou pire si les règles fluctuent au
hasard des indécisions, il lui semblera nécessaire de
jouer lui-même le rôle de chef de famille. Dans ce cas,
il établira ses propres règles et vous ne les comprendrez pas toutes. Ceci risque de générer de nombreux
malentendus et les conflits deviennent inévitables.
C'est d'ailleurs paradoxalement l'apparition de ces

47

Mon chien s'ennuie

tensions qui vous prouveront que votre chien est vraiment autonome!

La perte du rappel est un autre signe de succès. Votre
chien, moins dépendant, est devenu de fait plus aventureux. En promenade, lui qui ne vous quittait pas
d 'une semelle, se met à suivre des pistes en faisant
la sourde oreille à vos appels. Il est nécessaire de lui
apprendre un ordre que vous n'avez jamais pensé à
lui donner auparavant: • viens! ».Pour que cet ordre
soit suivi d'effet, commencez l'apprentissage à des
moments où le chien n'est pas trop distrait, et ne l 'appelez que pour des choses agréables.

Quand consulter

?

Dans certains cas, la pratique du détachement peut
être contre-productive. Vous connaissez désormais
les indices qui vous permettent de savoir si cette solution est ou non la plus adéquate pour votre animal.
En cas de doute, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un
vétérinaire comportementaliste qui peut établir le diagnostic et vous aider efficacement.
En cas de difficultés ou en cas d'urgence, par exemple
si vous devez vous absenter pour une très longue
période, le vétérinaire a aussi des solutions qui permettent de passer ce cap dif6cil e.
Enfin, si en dépit de vos efforts les manifestations
anxieuses s'aggravent, il est aussi temps de consulter.

48

Chapitre 2 "- Il s'enru:ie de sa maaresse. ..

Récapitulons

l..'.entrée dans râge adulte signifie pour les chiens la m odification du lien d'attachem ent m aternel ; il revient à la
personne qui joue ce rôle de pro1.Uquer ce détachem ent.
Le détachement se pratique activem ent en exigeant ferm em ent du chien une approche plus m esurée ; il s'agit
d'une m odification profonde du registre de relation sans
que cela ne raltère dans sa dimension affective.
l..'.accès à rautonomie permet au chien de devenir plus
indépendant et m oins malheureux lors des séparations.
La perte de rappel et les premières tentatives de désobéissance sont les signes d'accession à râge adulte.

49

Mon chien
aboie en
mon absence
Chapitre

3

Mon chien s'ennuie

Le chien qui aboie ne sait parfois pas s'arrêter.
D'ailleurs il ne sait souvent pas s'arrêter dans l'ensemble de ses comportements. Pour ce type de chiens,
l'ennui est bien difficile à enrayer.

Pas de répit avec Zap !
_ .11'

Un beau matin, Mme Dépassée reçoit une missive

~ hargneuse de la part de son voisin:« Madame, cela
fait plusieurs fois que je vous signale les nuisances causées
par votre chien en votre absence. If n'arrête pas d'aboyer et je
vous prie de prendre des mesures immédiatement sinon je
serai contraint de déposer une plainte à la police. Mon père
est une personne âgée qui a besoin de CALME. La dernière
fois, votre chien a aboyé pendant 4 HEURES. La situation NE
PEUT PLUS DURER ». Mme Dépassée trouve que ce voisin
grincheux exagère, mais elle ne sait plus quoi faire.
A u cun de ses chiens pr écédents ne l'avait habituée à ça. Dès
le départ, Zap lui a donné du fil à retordre. Chiot, il était trop
joueur: il mordillait, déchiquetait, et avalait tout ce qui était

à s:a portée. Elle et son mari ont très vite décidé de laisser Zap
dehors, mais alors il s'est mis à gratter à la porte, à aboyer.
Lorsque Mme est au téléphone, Z.Op lui saute dessus et aboie.
Si elle s'aventure dans le jardin, il lui amène des cailloux pour
qu'elle les lui envoie, et aboie si elle ne s'exécute pas. Seul
dans le jardin, il aboie, parfois sans raison particulière.
Son mari l'a enfermé dans le garage afin que le voisin l'entende
moins, mais Aime Dépassée a eu pitié. Aime Dépassée se demande si el le ne va pas acheter un collier anti aboiement.

52

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Mme Dépassée culpabilise. Le couple travaille beaucoup et
n'a pas énormément de temps à consacrer à Zap et elle se dit
qu'il doit s'ennuyer en son absence. If faudrait lui faire faire
du sport mais elle n'a pas le temps. Lorsqu'e/ le rentre du travail, el le passe un moment en sa compagnie dans la maison,
mais il fait toujours trop de dégàts. /\Ame Dépassée lui a bien
acheté des jouets, mais il les a pratiquement tous détruits.
Elle ne peut pas non plus le promener car il bondit sur les personnes qu'il rencontre, jusqu'à les faire tomber. Mme Dépassée est triste car elle a l'impression de ne plus pouvoir avoir
de relations agréables avec son chien. Lorsqu'il est calme, ce
qui arrive de temps en temps, elle n'ose pas le déranger. Mais
dès qu'il ouvre un œil, il s'agite et cherche une nouvelle bêtise
à faire I Elle doit tout lui interdire. «Non I»quand il cherche à
mordiller les fils électriques,« Non I »quand il tente de s'emparer de la télécommande. Elle n'a que ce mot à la bouche,
c'est épuisant.
Z.Op ne comprend pas ce qui se trame. joyeux, les remontrances /'atteignent peu. Le moindre mouvement dans son enviromement le met en alerte et déclenche chez lui une grande
excitation If n'entend pas les reproches de ses maitres, tout
occupé qu'il est à dix tàches à la fois. Tous ses sens lui envoient
un afflux d'informations qu'il traite immédiatement. If ne peut
s'empêcher de réagir à la moindre stimulation: un gazouillis
d'oiseau, une feuille qui bruisse, un craquement, des bruits de
voix au loin. If a /'habitude des punitions et des réprimandes,
et préfère encore se faire gronder que de rester tout seul. If a
du mal à comprendre que ses maitres ne jouent pas avec lui.
Zap n'a pas vraiment la sensation de manquer d'exerdœ car
son corps est toujours en action. Quelques rares moments
de calme lui permettent de récupérer avant de se livrer à

Sl

Mon chien s'ennuie

nouveau à des activités amusantes. Ces derniers temps cependant, il ne sait plus comment ni à quoi jouer. If passe de
longues heures enfermé dons le garoge sans beouc.oup de distractions à sa disposition. If se mordille le bout des pottes et
chasse sa queue, cette activité opaise ses tensions.
Zop, ses maitres, le voisinage: tout le monde souffre de Io
situation.
Anxiété et activité autocentrée
Une activité autocentrée est une action de prise
de contact avec son propre corps. Par frustration,
inoccupation ou tension émotionnelle excessive,
l'animal touche son propre corps: il peut se
gratter, se lécher, prendre dans sa gueule une
partie de son corps, se manger les ongles... Dans
un premier temps, cette activité amène un peu de
calme: cela fonctionne. Si ce recours devient fréquent, son efficacité anxiolytique dllninue et elle
doit être pratiquée plus longtemps pour parvenir
à apaiser la tension. Enfin, elle ne fonctionne
bientôt plus et peut même devenir nuisible: un
léchage prolongé crée des lésions cutanées profondes et chroniques par exemple.

Que se passe-t-il ?
M. et Mme Dépassée ne sont pas de piètres éducateurs. I:hyperactivité de Zap s'est manifestée dès son

54

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

plus jeune âge. Le syndrome hyperactivité-hypersens.ibilité (HS-HA) est plus qu'un simple trouble du
comportement, c'est une maladie.

L'hyperactivité : une maladie
Le chien qui ne possède pas la capacité d'attendre fait
partie des chiens dits• hyperactifs ». Ceux-ci souffrent
d 'un déficit pénalisant qu'il faut arriver à combler par
d es soins appropriés. Il s'agit d'une maladie du développement qui trouve son origine dans les conditions
d 'élevage du chien.
Au cours du premier mois, à l'âge où les jeux apparaissent, les chiots bénéficient de l'éducation active de
leur mère, voire d'autres chiens adultes qui par leurs
sanctions répétées et immédiates favorisent le développement d'un système de synapses inhibitrices dans
le cerveau du chiot. Ce système de contrôle interne
se met en place dès le premier mois et son développement se poursuit jusqu'au-delà de l'âge de trois
mois. Certains chiots plus turbulents que d'autres ont
besoin d'une éducation renforcée. Si leur mère est
un peu trop permissive ou débordée, ils ne peuvent
acquérir ces autocontrôles et deviennent comme Zap,
d es chiens agités, difficiles.

55

Mon chien s'ennuie

Actif et hyperactif
I:hyperactivité est une vraie maladie. Comment
faire la différence avec la simple activité d'un
chien ou d'un chiot?
• le chien hyperactif manifeste ces symptômes
dès son plus jeune âge et son activité va croissant;
• les moments de pause et de repos sont rares,
il est hyper stimulé par tout ce qui bouge;
• il réagit à tout comme s'il y était confronté
pour la première fois;
• il répond très mal aux ordres et les apprentissages sont quasiment inexistants;
• il est volontiers brutal dans ses jeux, mordille
et fait mal;
• il communique mal avec ses congénères qu'il
a tendance à exaspérer;
• il ne semble jamais fatigué.
Les chiots séparés précocement de leur mère, avant
l'â.ge de 8 semaines, sont particulièrement exposés à
cette maladie. Il en va de même pour les chiots élevés
d ans un univers trop permissif.
L'hyperactivité du chiot s'accompagne d'une hypersensibilité. La moindre stimulation, la moindre modification de l'environnement déclenche une réaction:
il se déplace et va explorer. Le chien est incapable
de filtrer les informations et de ne retenir que celles
qui sont pertinentes. C 'est une des raisons pour lesquelles, comme Zap, ces chiens sont aboyeurs, donn ant l'alerte pour chaque bruit perçu.

56

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Représentations et culpabilité
Le comportement excessif de Zap pousse ses maîtres
à le mettre à l'écart. Leur culpabilité est double: ils
s'estiment mauvais éducateurs, • un chien turbulent
l'est forcément par la faute de ses maîtres », et incapables de lui fournir ce dont il a besoin. Ils attribuent
l'excitation de Zap à l'expression d'un ennui grandissant et non à son hyperactivité. Les maîtres estiment
n écessaire de jouer avec Zap et de lui faire faire beaucoup plus d'activité physiq u e.
Sur tout individu, le désœuvrement entraîne une stimulation du système activateur du cerveau, qui est en
quête de sensations. En leu r absence, le cerveau est
capable de les inventer.
En 1951, un chercheur nommé Hebb a montré lors
d 'expériences menées sur des étudiants quel' abolition
d es perceptions sensorielles et l'isolement conduisent
au bout de quelques jours à des hallucinations.
Dans le cas de Zap, désœuvrement ou non, le système activateur interne est stimulé en permanence. Il
n e dispose pas du • système de freinage » qui permet
d e moduler ses comportements. Zap réagit sans limite
à tout ce qui fait la moindre différence dans son environnement et devient paradoxalement plus calme en
absence de stimulation.

57

Mon chien s'ennuie

Le développement du cerveau »
Le cerveau immature du chiot est un terrain
vierge, constitué d'un réseau de neurones
reliés entre eux par des synapses. Au cours du
développement, seuls les circuits synaptiques
ayant été utilisés sont actifs, les connexions et
les circuits inutilisés clisparaissent. Le système
nerveux central est doté de deux systèmes: un
système activateur et un système inhibiteur. Si
le système d'inhibition du chiot n'est pas mis
en action pendant la croissance, les synapses
responsables du contrôle des comportements
clisparaissent. Le chiot ne dispose plus que du
seul système d'activation, comme le serait une
voiture pourvue d'une pédale d'accélération et
dénuée de frein.
Les chiens hyperactifs mettent tous les éducateurs
en échec! Dépourvus de contrôle interne, un fort
contrôle externe est nécessaire pour pallier leur
absence d'inhibition. Perpétuellement distraits par
tout ce qui bouge, ils semblent sourds à toute injonction. En réalité ils entendent les ordres, mais sont
immédiatement attirés par une autre stimulation. Ce
n 'est pas de la mauvaise volonté, mais bien de l'incap a cité à fixer leur attention.
Au fil du temps, confronté sans cesse aux mêmes
ordres non suivis d'effet, Zap n 'apprend qu'à faire la
sourde oreille.

58

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Zap et ses maîtres en souffrance
M. et Mme Dépassée sont désemparés, ils réalisent
que les difficultés sont croissantes et voient s'installer un état de souffrance chez leur chien. Les
besoins simples de Zap ne peuvent plus être satisfaits: il ne se promène plus parce qu'il tire trop sur
sa laisse, il ne partage plus de moments de connivence avec ses maîtres, il est isolé dans un univers
pauvre. Zap se livre alors à des activités autocentrées susceptibles de l'apaiser, mais qui risquent de
d evenir envahissantes.
Comportem ents autocentrés n ormaux
et p ath ologiques
Chez l'animal anxieux, lorsque le niveau de
tension est excessif, ces comportements auto-

centrés peuvent devenir omniprésents. Accaparé par cette activité, le chien semble alors
se désintéresser de son environnement et
s'ennuyer profondément. Pas facile de cirre s'il
s'agit d'une activité normale occupant un t emps
de pause ou d'une réaction anxieuse devenue
envahissante... Tout est question de durée, de
proportion et d 'autres éléments permettant
d'évaluer son état émotionnel.
Peu à peu, la relation s'articule autour de la réprimande et de l'exaspération. Zap ne réalise aucune

59

Mon chien s'ennuie

tâche car rien ne lui est plus demandé d'autre que de
se tenir tranquille. Chacun des acteurs ressent tension
et frustration.

Que devient un jeune chien
hyperactif ?
L'évolution de cette maladie est rarement favo·
rable car le comportement du chien hyperactif n'est
pas adapté à son environnement. Son milieu de vie
s'appauvrit au fur et à mesure de ses • bêtises », sa
fragilité émotionnelle s'aggrave au 61 du temps. Les
conséquences sont variables:
t Zap peut se mettre à fuguer;
t ses maîtres exaspérés vont songer à s'en séparer;
t les punitions et les difficultés de communication

risquent de conduire Zap à des comportements
agressifs;
t les conduites de léchage ou de tournis vont
devenir de vraies stéréotypies, dépourvues de
signal d'arrêt interne.
C.omportements stéréotypés
Un comportement est dit stéréotypé lorsqu'il a
perdu sa motivation et son efficacité. Effectué
sans raison, il devient difficile de le stopper. Le
meilleur exemple est celui du fauve en cage qui

60

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

tourne sans cesse, comme indifférent à ce qui
l'entoure. Le léchage du chien peut devenir une
stéréotypie: le chien sy livre des heures sans
pouvoir s'arrêter, même en se blessant.
Il est donc important de reconnaître les symptômes
d e la maladie et de la prendre en charge le plus tôt
possible.

Àne pas faire
La description de son comportement montre la difficulté
qu'éprouvent les maîtres face à un chien hyperactif.
Pour être entendus, il faut augmenter la force des messages, mais cela ne fait qu'accroître la tension ressentie
par le chien. De nombreuses contradictions doivent
être résolues pour proposer des actions efficaces.
M et Mme Dépassée, persuadés que leur chien
s'ennuie, sont dans une impasse. Ils ont le sentiment
d 'avoir tout essayé.
~ Punir

Pour être efficace, la punition doit se produire en
tout début du comportement. Il faudrait donc que
le maître soit présent en permanence et ne relâche
jamais sa vigilance. Dans le cas particulier de Zap la
punition est d 'autant plus in utile qu'il:

61

Mon chien s'ennuie

t est dans l'incapacité de mettre en place ses
au tocontrôles;
t vit essentiellement au présent;
t ne mémorise pas les interdits.

Les punitions agissent seulement en tant que contrôle
externe. Elles ne remplissent ce rôle que si elles sont
extrêmement fortes et exercées en permanence.
Or Zap a surtout besoin de récupérer un contrôle
interne, qui lui permettrait de réguler ses comportements même en l'absence de ses maîtres.
i:.=:i

Le confier à un dresseur

Estimant qu'il s'agit d'un défaut d 'éducation, les
maîtres de chiens hyperactifS sont souvent tentés de
recourir à un dresseur professionnel. Dans le meilleur
des cas, le professionnel prend vite la mesure de la
maladie dont souffre le chien et demande une prise
en charge par un vétérinaire. Dans le pire des cas, le
dresseur en échec exerce un contrôle de plus en plus
violent sur le chien qui peut réagir avec agressivité
sans pour autant devenir capable de réaliser ce qu'on
attend de lui. I:éducation canine, en club ou en privé,
porte ses fruits lorsqu 'elle est conduite en synergie
avec d'autres mesures, et lorsqu'elle a pour objectif
de faire acquérir les autocontrôles. Le travail gagne
à être effectué en relation étroite avec le vétérinaire:
les échanges entre les intervenants permettent des
ajustements précis et garantissent les meilleurs choix
thérapeutiques.

62

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

~

I.e collier anh-aboiement

Il a un rôle de contrôle externe. Il en existe plusieurs:
ceux qui contiennent un spray disruptif (qui distrait
le chien), généralement aromatisé à la citronnelle ou à
la moutarde, et d'autres qui sont électriques.
Dans le premier cas, le spray qui se trouve dans un
réservoir attaché au collier s'enclenche à chaque
aboiement. Si personne n'est présent pour remplir le
réservoir à nouveau, les chiens qui aboient sans cesse
comprennent très vite qu'il suffit d'aboyer encore plus
pour ensuite avoir la paix.
Les colliers électriques, aux résultats aléatoires, sont
d ouloureux et à ce titre ne peuvent rentrer dans
l'éventail des prescriptions possibles. Certains chiens
trouvent parfois la fréquence de son qui leur permet
d 'aboyer sans se faire choquer et continuent de japper
envers et contre tout.
~

la mise à

l'attache

La mise à l'attache peut s' envisager le temps de mettre
le chien à l'abri d'un danger, ou pour protéger des peroonnes ou des objets. Cette pratique en tant que mode
d e vie est appauvrissante, source de souffrance psychique pour l'animal. I:enfermement dans des cages
d e transports ou des enclos vides (le chien détruit
tout) fait partie du même registre.
Le chien hyperactif vit très mal la privation de liberté,
surtout si elle dure longtemps. Il trouve d'ailleurs
oouvent des portes de sortie, c'est un vrai Houdini de

63-

Mon chien s'ennuie

chenil. Il sait ouvrir toutes les portes, y compris celles
à poignées rondes, parce qu'il a tout essayé: le chien
hyperactif ne se décourage jamais et encharne les différentes variantes comportementales jusqu'au succès.
Il n 'est pas spécialement patient, mais en essayant
tout, il finit par découvrir ce qui marche!
c=:i

Fournir des occupations au clùen

Nous l'avons déjà vu, un chien hyperactif ne se
conduit pas de manière excessive simplement parce
qu'il s'ennuie. Espérer l'épuiser ou utiliser son énergie
à d'autres activités est aussi illusoire que de vouloir
vider une baignoire qui se remplirait en permanence.
En revanche, nous verrons un peu plus loin que des
activités dirigées qui nécessitent concentration et
p a tience sont bénéfiques à ce type de chien. Quant
à l'idée de le fatiguer, mieux vaut y renoncer: plus
vous l'entrainez, plus il est fort et résistant. Il met sa
condition physique au servi.ce de son appétit insatiable d'activité.
c=:i

Se fâcher avec son voisin

Nombreuses sont les .Mme Dépassée qui, recevant des
courriers de leur voisin, trouvent qu'il exagère. Qui
que soit le voisin, mieux vaut s'entendre avec lui. En
toute objectivité, des aboiements incessants peuvent
provoquer une certaine fatigue nerveuse. Mieux vaut
s'ouvrir à lui des difficultés d'éducation rencontrées
et tenter d'en faire un allié qui validera par la suite les
progrès du chien.

64

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Ce qui marche
Aussi désespérant et exaspérant que soit un chien
hyperactif, il existe des solutions, des attitudes, des
réponses qui permettent de faire progresser le chien.
Pas toujours pour le guérir totalement, mais assez
pour rendre la vie avec lui a cceptable, et pour le protéger de l'évolution vers des troubles émotionnels
graves.
~

Prise de conscience

Il est nécessaire avant tout d e prendre conscience que
le chien hyperactif est un chien malade, en souffrance,
qu'il convient de soigner. Dans bien des cas, seul un
traitement médicamenteux adapté permet de récupérer suffisamment de calme pour pouvoir mettre en
place une thérapie, se faire aider par un professionnel
apte à prescrire est donc une prenùère étape vers la
guérison. Le traitement peut être maintenu pendant
plusieurs mois, et il en existe à l'heure actuelle présentant peu d'effets secondajres. Plus le traitement est
nùs en place précocement dans la vie du chien, plus
il est efficace. Dès que le chien commence à s'apaiser,
l'éducation peut jouer son rôle et porter ses fruits.

Le chien hyperactif est capable d'apprendre même
s'il semble doté d'une mémoire • de poisson rouge

»,

il faut seulement s'armer de patience car les progrès
sont lents.

6S

Mon chien s'ennuie

~

Jouer avec son dlien

Le jeu chez le chien hyperactif est une excellente voie
et une merveilleuse méthode d'apprentissage parce
qu'il constitue une forte motivation pour le chien. Ce
dernier est prêt à faire de grands efforts pour s'amuser.

Que peut-on apprendre
à son dlien grâce au jeu ?
• Les ordres simples : votre chien amène sa balle, demandezlui de s'asseoir avant de la relancer; nous verrons plus loin
comment donner les ordres afin qu'ils soient entendus par
le chien. Veill ez à demander un vrai • assis » et non pas un
vague toucher du sol exécuté par un chien déguisé en ba lle
rebondissante.
• À attendre: votre chien est assis? Demandez-lui d'attendre;

votre chien trépigne? Il est déjà debout? Demandez-lui à
nouveau de s'asseoir et d'attendre; augmentez les durées

progressivement. Votre chien apprend la patience, ce qui lui
permet de développer ses autocontrôles. N'oubliez pas de
donner l'ordre de fin•
• S'il est chiot, apprendre à ne plus faire mal en mordillant:
sollicitez le chiot pour un jeu, lorsqu' il fait mal dites • NON »
et immobilisez-le fermement sur le dos en le maintenant
quelques secondes. Dès qu'il est calme, relâchez la pression et
reprenez le jeu, au bout de quelques fois, le• Non» suffit à
interrompre les mordillements excessifs.
• À lâcher: pour lâcher une balle, le chien est obli gé de détendre

volontairement les muscles de sa mâchoire, ce qui n'est pas
simple pour lui et lui permet là aussi d'acquérir des autocontrôles.

-+

66

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Le procédé est simple (pour plus de détails vous pouvez vous
reporter au Guide pratique du comportement du chien): le jeu
s'arrête si le chien ne dépose pas la balle à vos pieds.
• À suivre les règles : imposez des règles simples au début. Le

chien doit par exemple s'asseoir et attendre le signal avant de
commencer à jouer; lorsqu' il a appris à lâcher la balle vous
pouvez compliquer les règles, lui demander de la rendre ou
de la déposer dans un endroit précis, puis d'aller chercher un
autre jouet...

t À se concentrer en se polarisant sur une seule tâche: cachez
cette balle et demandez-lui d'aller la chercher. Il se peut qu'au
début votre chien • oublie » sur le trajet qu'il cherchait une
balle (souvenez-vous, il a une mémoire de• poisson rouge»),
mais très vite le plaisir de la trouver et de jouer avec vous
l'emporte; ne la cachez pas trop loin lors des premiers exercices pour éviter cet écueil. Cet exercice permet aussi de développer la mémoire.
• À faire la différence entre le comportement autorisé et le com-

portement interdit. Le comportement recherché, et donc autorisé, est un comportement au cours duquel le chien s'exprime
sur un registre calme. Le pri ncipe est simple: le chien est
récompensé par le jeu lorsqu' il est calme, et ignoré ou renvoyé
lors des périodes d'agitation; il faut être vigilant, et songer à
réagir favorablement dès que le chien retrouve son calme, ce
qui n'est pas simple, car le réflexe est alors de ne surtout pas
le déranger de peur qu'il ne recommence ses bêtises '
• Augmenter l'efficacité du filtre de perception: le chien apprend
à retenir les informations pertinentes s' il veut continuer à
jouer; il ne doit pas se laisser distraire par des stimulations qui
n'appartiennent pas au jeu stri ctement.
-+
67

Mon chien s'ennuie

Pour ne pas augmenter la stimulation tous azimuts du chien,
l'usage de jouets qui ne roulent pas, mais qui sont capables de
s'arrêter et de s'immobiliser après avoir été lancés, est préconisé
comme par exemple le jeu du lancer et du rapport de la ba lle
carrée. Les jeux de traction sont déconseillés, comme toujours.

M. et Mme Dépassée sont confrontés à un problèm e supplém entaire : Zap ne semble pas les écouter. Dans ce cas,
votre réflexe est de hausser le ton, et comme cela ne suffit
pas, de renouveler rordre plusieurs fois tout en vous aidant
cf une gestuelle rapide et désordon née. Le chien, excité par les
sons que vous produisez et stimulé par ce qui bouge, tente
cfattraper vos mains, ou aboie pour vous engager à jouer : à
ses yeux vous semblez disposé à le faire. Si vous voulez vous
faire entendre, n'utilisez qu'un seul canal de communication
à ta fois : le canal auditif, avec des ordres brefs, simples et
donnés à voix basse. Ne saturez pas le chien cfautres informations, ne le sollicitez pas en boug eant le reste de votre corps,
restez immobile, debout, et dans raxe de vision du chien. Cette
méthode de communication est particulièrem ent adaptée aux
ch iens hyperactifs hypersensibles mais peut servir pour tous
les chiens agités ou distraits.

c=:i

Fournir un compagnon de jeu

Le compagnon de jeu peut être un autre chien prêté
pour la circonstance, par la famille ou des amis. Il ne
lui suffit pas d'être sympathique ou de bien s'entendre
avec votre chien, car, répétons-le, l'enjeu pour votre

68

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

chien n'est pas de chasser l'ennui mais de récupérer
un système de contrôle interne qui permet d'autoréguler ses comportements.

Le chien compagnon-éducateur, pour être efficace,
doit présenter des caractéristiques précises:
t

il est socialisé aux autres chiens et dispose d'un
répertoire de communication canine complet;

il possède ses autocontrôles;
t il est placide, apprécie le jeu sans toutefois être
t

tolérant à l'extrême;
t

il est capable de se faire comprendre et de stopper
les comportements excessifs.

La prévention
Comment préwnir rapparition de cette maladie ? En w illant
tout cfabord à ce que dans les élevages, professiom els ou amateurs, les chiots ne soient pas séparés de leur mère trop précocemen~ c'est-à-dire jamais avant 2 mois. Cette pratique encore
répandue doit être combattue. Lorsque la mère grogne sur ses
petits passé râge de 4 semaines, elle ne les rejette pas mais les
sèvre et les éduque ! C'est aussi à radoptant de ne pas céder,
même s'il est pressé de recevoir cette adorable boule de poils,
elle risque de se transformer en tornade ultérieurement
Les chiots, même éduqués, sont adoptés après râge de deux
mois. Il reste encore du travail ! C'est aux nouveaux maitres
d e poursuivre réducation en stoppant le chiot dans ses mord illements excessifs et ses activités de jeu mal contrôlées. Un
« Non », un « Stop » énergique, rimmobilisation forcée du
chiot quelques instants suffisent le plus souvent. Le chiot ne

69

Mon chien s'ennuie

do it pas être livré à lui-m êm e durant cette période. Un autre
ch ien adulte présent aux côtés du chiot est très utile pour
consolider cette acquisition des autocontrôles.
Le chien ne peut vivre ni s'épanouir pleinement dans un univers trop appauvri. Il a besoin cfurn m inimum cfactivité correspondant à sa taille, son âge, sa condition physique.

Chien de maison et d'appartement

Le chien d'appartement, à condition d'être promené régulièrement, se dégourdit davantage
les jambes et découvre beaucoup plus le monde
que le chien cantonné dans son jardin, prétendu
espace de liberté qui fournit aux maitres un
excellent prétexte pour se dispenser de le sortir.
Le chien a besoin d'espace et d'interactions,
l'un sans l'autre ne permet pas un développement harmonieux.

Quand consulter

?

Si en dépit de tout ce travail et cette attention le chiot
continue à mordiller de manière excessive au-delà de
3 mois et qu'il semble incapable d'arrêter de lui-même
toute séquence comportementale, une visite chez
votre vétérinaire s'impose.
Pl us cette maladie est prise en charge tôt, si possible
avant la puberté, meilleurs sont les résultats.

70

Chapitre 3 ~ Mon chien aboie en mon abserce

Toute manifestation d'agressivité doit bien entendu
condmre à une prise en charge immédiate.
Une consultation est également indispensable si le
chien manifeste des signes nets de souffrance et d'anxiété: tournis autour de la queue, blessures volontaires ou involontaires, troubles du sommeil ou de
l'alimentation.

De manière générale, mieux vaut consu lter avant
d 'être contraint d'en arriver aux dernières extrémités,
qu'il s'agisse de mesures compromettant le bien-être
du chien ou pire, de séparation programmée.

71

Mon chien s'ennuie

Récapitulons

Lorsqu'un chien a des difficultés pour interrompre un
compor tem ent, il peut être atteint d'une m aladie liée à
son développement précoce; d ans ce cas, un traitem ent
m édical permet de le faire progresser.
Si votre chien vous épuise, cela ne signifie pas que vous
êtes un m auvais m aître, c'est peut-être votre chien qui
est excessif !
Les punitions aggravent la ten sion ; chercher à répui ser lui procure un entraînem ent physique ; 1.Uuloir le
contraindre risque de le rendre agressif ; le chien hyperactif a besoin de m aîtres motivés et de techniques adap tées.
Un chien hyperactif m et en échec les éducateurs les
plus chevronnés ; souvent les techniques éducatives ne
peuvent être utiles qu'une fois que le système nerveux a
reçu raide d'un m édicam ent ad apté.
La séparation précoce du chiot d'avec sa m ère et sa portée et rabsence d'adulte éducateur avant râge de 2 mois
pro1.Uquent ce déficit des contrôles et une exacerbation
des ém otions ; la prévention repose sur le respect de la
loi : pas de séparation avant 2 m ois !

72

Mon chien
ne peut pas se
passer de moi !
Chapitre

4

Mon chien s'ennuie

La privation de présence explique !'état d'ennui dans
lequel le chien peut se trouver. Mais s'agit-il toujours d'ennui? Dans le cas de Joker, les apparences
sont peut-être trompeuses. L'erreur d'interprétation
empêche la mise en œuvre de remèdes efficaces tout
en renforçant les émotions négatives du chien.

Joker ne s'anime qu'avec son maître !
_I' M. Passanmoi o l'impression qu'il o deux chiens en un:
Joker peut se montrer aussi passif quand il est seul
qu'exubérant en sa comp08nie I If est parfois contrarié que
Joker s'ennuie autant en son absence, mais si heureux de le
voir s'épanouir grâce à lui...
Lorsque son maitre va travail Ier, Joker montre toute la tristesse que ce départ provoque. If ne le lâche pas d'une semelle,
rédame des caresses, le regarde avec ses yeux de chien battu.
«Je dois aller travailler/ Tu sais bien qu'après nous irons nous
promener», dit M. Passanmoi sur un ton enjoué.
Mais rien n'y fait, Joker se met parfois à trembler en se blottissant contre la porte d'entrée I «A lions, n'en fais pas trop quand
même, je sais que je vais te manquer mais ne te mets pas dans
des états pareils I ». C'est ainsi que tous les matins, M. Passanmoi se dit que ce chien ne peut décidément pas se passer de lui.
Le soir, M. Passanmoi trouve Joker à l'endroit où il l'a laissé,
dans la même position, il semble ne pas avoir bougé de la
journée/ If est tout ankylosé et s'étire longuement en venant
calmement accueillir son maitre.
«Je t'ai laissé plein de jouets, tu es vraiment difficile I Les derniers sont drôlement bien, ils sont remplis de croquettes, ça
~

74

Chapitre 4 "' Mon chien ne pevt pas se passer de moi !

devrait te plaire». M. Passanmai est désolé de ne pas parvenir
à distraire son chien, il fait pourtant beaucoup d'efforts pour
qu'il se sente bien. Mais seule sa présence semble le sortir de
sa morosité.
Dès que la promenade se prépare, joker se transforme! If sactive, tourne autour de son maitre, jappe pour /'encourager à se
dépêcher. If sort joyeusement, la queue dressée, la tête haute.
Une fois dehors, il est actif, audodeux, curieux de tout. « Ce
n'est plus le même chien, personne ne aoirait qu'il peut rester aussi inactif toute la journée», pense M Passonmoi en le
regardant al Ier et venir, affairé à flairer toutes les odeurs. «If
ne peut décidément rien faire si je ne suis pas là I».
Joker est-il si dépendant de la présence de son maitre aimé?
En réalité, les signaux qu'il envoie le matin sont des manifestations de peur: il est pris d'une profonde angoisse à l'idée
de se retrouver seul dons la maison. If soit qu'il va passer la
journée à redouter les événements, à guetter tous les bruits.
Tous les sens en éveil, il n'ose plus bouger, de peur de provoquer une catastrophe. If se sent à peu près bien dons son
panier et n'ose pas le quitter. Le retour de son maître est une
délivrance, mais il a été si tendu qu'il met un peu de temps
avant de retrouver sa souplesse initiale.
Joker a été adopté adulte, son histoire n'est connue de personne. Dès son plus jeune àge, il a été privé de la présence
rassurante de sa mère. If a vécu ses premières frayeurs avec
ses frères et sœurs : ils se blottissaient les uns contre les
autres sans parvenir à se calmer.
Son premier maitre l'a lourdement puni quand il a souillé
la maison de son urine et de ses selles un jour d'orage. Son
maitre était absent au moment des intempéries etJoker était
déjà si mol/ Quel souvenir horrible...

75

Mon chien s'ennuie

Avec M. Passanmoi, c'est différent. If se sent bien et surtout
protégé. Mais quand il est seul dans la maison, c'est une autre
histoire. Le moindre bruit le fait sursauter, et surtout le bruit
du vent, des volets qui claquent, de la pluie et encore plus celui de l'orage. joker pense que choque fois qu'il bouge, il peut
déclencher la colère du ciel, alors il le fait le moins possible.
Un jour d'orage violent, il s'est retrouvé coincé dans un couloir, pris au piège, comme aux pires moments de sa jeunesse.
If ne se libère qu'une fois dehors en compagnie de son maître.

Que se passe-t-il ?
Le chien vit des événements auxquels son maître n'a
pas assisté, qui expliquent des réactions apparemment
inadaptées. Avec toutes les informations, il est plus
facile de comprendre la situation et ses malentendus.
L'ensemble des mécanismes mis en jeu est complexe
et exige de l'attention et de la compréhension.

Une lecture anthropomorphique
Il s'agit d'une lecture qui utilise les critères humains,
un peu autocentrée aussi... M. Passanmoi aime se
sentir utile, ou même indispensable, c'est naturel,
d'autant plus que c'est vrai, même si l'explication n'est
pas celle